La concurrence imparfaite comme source de fluctuations endogènes : une analyse en générations imbriquées

par Thomas Seegmuller

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Rodolphe dos Santos Ferreira.

Soutenue en 2001

à Strasbourg 1 .


  • Résumé

    Depuis les années 1970, les théories macroéconomiques du cycle économique ont comme cadre de référence des modèles à fondements microéconomiques dans lesquels les agents ont des comportements rationnels. Si des explications exogènes des fluctuations économiques se sont développées, certains économistes ont proposé une approche endogène. Cette approche explique les fluctuations économiques par l'existence de non-linéarités et d'équilibres à taches solaires. Dans les modèles à générations imbriquées, les premiers travaux ont analysé l'émergence de fluctuations endogènes dans un cadre de concurrence parfaite. Cependant, les conditions sous lesquelles il existe de telles fluctuations, apparaissent souvent comme restrictives et semblent manquer de validité empirique. L'introduction de la concurrence imparfaite a pour objectif de montrer que les rendements croissants et l'existence d'un taux de marge, éventuellement variable, favorisent l'émergence de fluctuations endogènes. Les imperfections du marché du travail créent aussi des non-linéarités supplémentaires qui permettent d'expliquer l'existence de cycles endogènes. En choisissant comme cadre de référence le modèle à générations imbriquées, nous présentons, dans un premier temps, les résultats existants qui analysent l'émergence de fluctuations endogènes dans une économie monétaire et dans une économie avec capital productif. Les modèles de concurrence parfaite sont d'abord envisagés, puis nous discutons des apports de la concurrence imparfaite déjà mis en évidence par les économistes. Nous développons ensuite quatre nouvelles analyses qui cherchent à montrer que la concurrence imparfaite et l'imperfection du marché du travail contribuent à expliquer l'existence de fluctuations endogènes. Nous exploitons notamment la variabilité du taux de marge, l'existence de rendements croissants et celle d'un différentiel de salaire.

  • Titre traduit

    Imperfect competition as a source of endogenous fluctuations : an overlapping generations approach


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2007 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

La concurrence imparfaite comme source de fluctuations endogènes : une analyse en générations imbriquées

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 242 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.223-237

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Pôle Européen de Gestion et d'Economie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH/2001/SEE
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.