Signalisation associee au recepteur mastocytaire des ige fcri : roles des petites proteines g de la famille rho dans l'exocytose des mastocytes

par NABIL DJOUDER

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Klaus Aktories.

Soutenue en 2001

à Strasbourg 1 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les mastocytes sont presents dans tous les tissus, et impliques dans les phenomenes allergiques. Ils repondent a la stimulation par antigenes, se fixant aux ige prealablement fixes aux recepteurs fcri. Les mastocytes en culture rbl 2h3 sont consideres comme modele experimental des mastocytes muqueux. Une des principales fonctions des cellules mastocytaires est la secretion de nombreux mediateurs participant aux phenomenes d'allergie (beaven and metzger, 1993). Cependant, la voie de signalisation conduisant a l'exocytose de ces mediateurs reste a elucider. Utilisant les larges cytotoxines clostridiales comme des outils pharmacologiques, le role des petites proteines g de la famille rho a ete etudie dans la signalisation intracellulaire associee au recepteur fcri dans les cellules mastocytaires rbl 2h3. Ces toxines different dans leur selectivite de substrat, la toxine b de clostridium difficile qui glycosyle et inhibe rho, rac et cdc42 et la toxine letale de clostridium sordellii qui glycosyle et inhibe rac, probablement cdc42 mais pas rho ainsi que la wortmannin, un inhibiteur de la pi3-kinase bloque l'exocytose, la reponse calcique, les courants calciques icrac, la phosphorylation sur les residus tyrosils de la plc1, la formation des inositols phosphates, la translocation vers la membrane plasmique et la phosphorylation de la proteine kinase b au niveau du residus serine 473 induite par la stimulation du recepteur fcri. De plus, nous avons etudie l'activation de la proteine rac. La wortmannine et ly294002 sont sans effet sur l'activation de rac, alors que la toxine b permettent cette inhibition. La phosphorylation sur les residus tyrosils du facteur d'echange vav n'est pas inhibe par la toxine b et les inhibiteurs de la

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 180 p.
  • Annexes : 207 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Blaise Pascal.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.