Des cartes multimedias dans le débat public : pour une nouvelle conception de la cartographie appliquée à la gestion de l'eau

par Sébastien Caquard

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Bernard Etlicher.

  • Titre traduit

    Multimedia Maps for Public Participation : Towards a New Conception of Cartography Applied to Water Management


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'approche concertée qui prévaut dans la gestion de l'eau a engendré l'apparition de nouveaux interlocuteurs : les acteurs locaux. Cette thèse s'intéresse à la manière dont la cartographie, sous l'influence du multimédia, peut favoriser l'intégration de ces acteurs dans le débat public. Dans une première partie, le guide cartographique des Schémas d'Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) est analysé. Cette analyse fait apparaître un décalage entre la volonté affichée d'une gestion concertée et la place qui lui est effectivement réservée dans le discours cartographique. La carte y est principalement utilisée à des fins de gestion centralisée. Dans une deuxième partie, les besoins informationnels des acteurs locaux sont étudiés à travers le cas de la qualité des cours d'eau sur le bassin versant du Lignon-du-Velay (Haute-Loire). Cette étude met en évidence l'inadaptation de l'information proposée aux besoins des acteurs locaux. De plus, la carte apparaît comme un support ambigu, perçu comme un moyen privilégié d'accéder à l'information spatialisée, mais dont l'utilisation génère contresens et réticences. En fait, la carte n'a jamais été conçue pour favoriser la participation publique. C'est ce qui ressort de la troisième partie de cette thèse. La plupart des évolutions technologiques récentes, tels que les Systèmes d'Information Géographique (SIG), tendent même à renforcer sa fonction d'outil de gestion centralisée. Pourtant, le multimédia ouvre des perspectives de changement. Certes, le seul fait d'ajouter des éléments dynamiques (animés ou interactifs) sur des cartes statiques n'est pas suffisant pour modifier foncièrement l'usage de la carte et sa compréhension. Mais cette modification technologique doit être envisagée comme une réelle opportunité de repenser fondamentalement la discipline cartographique, pour faire en sorte qu'elle soit véritablement en phase avec ce nouveau type de demande sociale qu'est le débat public.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (276 f.,n.p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 263-373

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Section Droit, Lettres, Sciences économiques et humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Section Droit, Lettres, Sciences économiques et humaines.
  • Accessible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 2087
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.