Idéologie de l'intégration et structures d'hébergement pour les personnes handicapées mentales : fin de la ségrégation socio-spatiale ou maintien dans un monde liminaire?

par Florence Volte

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de André Vant.

Soutenue en 2001

à Saint-Etienne .

  • Titre traduit

    SIntegration's ideology and accomodation for the mentally retarded persons : end of the socio-space segregation or bearing in a liminary world


  • Résumé

    Depuis son émergence au début des années 70, le concept de l'intégration s'est imposé en France comme l'idéologie incontestée concernant la prise en charge des personnes handicapées. Les associations et les forces politiques et sociales ayant des responsabilités collectives nationales considèrent désormais celle-ci comme une nécessité absolue et depuis la fin des années 80, diverses actions ont été mises en oeuvre pour que les personnes handicapées soient intégrées dans la communauté. Mais si, grâce à ces actions, les personnes handicapées physiques commencent depuis quelques années à se déplacer dans la ville et à accéder aux espaces publics, il nous est apparu que les personnes handicapées mentales sont tenues, aujourd'hui encore, en marge du monde ordinaire, qu'il s'agisse d'une distance spatiale et/ou sociale. Notre thèse tente d'analyser les raisons d'un tel décalage entre discours et pratiques en s'attachant à mettre plus particulièrement l'accent sur la dimension spatiale dans l'analyse du processus de marginalisation. Nous avons choisi de prendre pour entrée les lieux d'hébergement des personnes handicapées mentales, premiers éléments de territorialisation de l'idéologie de l'intégration et analyseurs particulièrement efficaces de la dialectique intégration/ségrégation autour de laquelle est centrée notre problématique. La thèse s'organise en trois parties. La première, essentiellement théorique, consiste à clarifier les fondements historique et conceptuel de la notion d'intégration. La deuxième partie, plus politique et institutionnelle, s'attache à analyser les difficultés de mise en oeuvre de l'idéologie de l'intégration au niveau législatif et politique, aux différentes échelles nationales et locales de concertation. La troisième partie, plus territoriale, consiste enfin en une confrontation à la réalité du terrain de l'idéologie de l'intégration à partir de trois structures d'hébergement implantées en milieu ordinaire urbain (communes de Décines-Charpieu, Vaulx-en-Velin, Villeurbanne). Elle tente d'établir, en s'appuyant sur ces trois terrains, comment s'est concrétisé le projet d'ouverture sur le monde extérieur et de retour à la norme, des associations, dans un environnement et des logements ordinaires.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 483 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut de géographie alpine. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : THE 2001 VOL
  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Section Droit, Lettres, Sciences économiques et humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Section Droit, Lettres, Sciences économiques et humaines.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Institut de géographie. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : MF 3069
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.