Modulation des réflexes de stabilisation du regard par des fortes et faibles doses de tabac

par Karim Lallouche

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Annie Reber.

Soutenue en 2001

à neurophysiologie .


  • Résumé

    Nous testons l'efficacité de Cocculine ou du Tabacum dilué qu'il contient sur les déficits de stabilisation du regard. Ces déficits sont à l'origine du mal des transports. Dans ce travail, nous les provoquons par des doses élevées de Tabacum. Nos résultats montrent une relation dose-effet du tabac sur les pertes de performances du système visuo-vestibulaire. Nous avons administré Tabacum 4CH en traitement préventif, curatif et combiné. Le traitement préventif minimise la dépression des réflexes vestibulo-oculaires, mais n'empêche pas la dépression complète des réflexes optocinétiques. Le traitement curatif réduit les troubles des deux réflexes et le traitement combiné fait restaurer leur bon fonctionnement. Le traitement combiné par Cocculine est moins efficace, que celui par Tabacum 4CH. Nous avons montré que le tabac agit au moins partiellement par la nicotine qu'il contient pour déprimer les réflexes. L'injection de la mecamylamine, antagoniste des récepteurs nicotiniques, n'empêche pas la dépression totale des réflexes optocinétiques mais empêche partiellement celle des réflexes vestibulo-oculaires après injection de Tabacum TM. Nos résultats histochimiques obtenus sur coupes d'encéphale, révèlent une diminution de l'activité de l'acétylcho-linestérase dans le tronc cérébral et particulièrement dans les noyaux vestibulaires médians lors de l'administration de Tabacum TM. Un retour à une activité proche de l'état normal est observé lors d'un traitement combiné par Tabacum 4CH. En conclusion, nos travaux montrent pour la première fois que des fortes doses de tabac dépriment les réflexes visuo-vestibulaires. Les faibles doses s'opposent aux effets des fortes doses, d'une part en préparant le système vestibulo-oculaire à s'adapter et d'autre part, en accélérant la récupération des deux réflexes visuo-vestibulaire déprimés. La dépression utilise la voie des récepteurs nicotiniques et celle de l'acétylcholinestérase.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (147 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 199 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 01/ROUE/S040
  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences site Madrillet.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 01/ROUE/S040
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.