Contribution à l'étude du délai d'action des antidépresseurs : effets de traitements chroniques par des antidépresseurs sur le transporteur vésiculaire des monoamines, la tyrosine hydroxylase, les récepteurs opioïdes mu et delta et le récepteur ORL1 de la nociceptine chez le rat

par Catherine Vilpoux

Thèse de doctorat en Sciences biologiques

Sous la direction de Isabelle Leroux-Nicollet.

Soutenue en 2001

à Rouen .


  • Résumé

    Les antidépresseurs présentent un délai d'efficacité de deux à trois semaines, qui correspondrait à la mise en place d'un ensemble de mécanismes adaptatifs neuronaux. Un traitement chronique par la paroxétine, inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine, ne modifie pas la densité du transporteur vésiculaire des monoamines (VMAT2) et de son ARN messager dans le cerveau de rat. L'immunoréactivité de la tyrosine hydroxylase diminue transitoirement dans le locus coeruleus au 14 ème jour de traitement par la paroxétine et revient au niveau des témoins après 21 jours. Cette régulation est commune à plusieurs antidépresseurs et révèlerait les interactions entre les systèmes à sérotonine et à noradrénaline (NA). Après des traitements de courte durée par la paroxétine (4 et 7 jours), la densité de liaison de la 3H-naloxone (déplaçable par le DAGO) aux récepteurs est augmentée dans des régions limbiques et corticales. Après 21 jours, cette densité est diminuée dans le thalamus. La réboxétine, inhibiteur sélectif de la recapture de la NA et le moclobémide, inhibiteur réversible de la monoamine oxydase de type A modifient la densité de sites de liaison de la 3H-naloxone (sensible au DAGO) dans des régions cérébrales différentes. Bien qu'il n'existe pas de trait commun aux trois antidépresseurs, ces régulations apparaissent dans des régions impliquées dans la physiopathologie dépressive. Une étude parallèle concernant les récepteurs montre des profils de réponse différents selon l'antidépresseur étudié. La liaison de la 3H-nociceptine augmente dans le raphé dorsal au cours d'un traitement chronique par la paroxétine. Au 4ème jour, l'augmentation de cette densité s'accompagne de l'augmentation du couplage du récepteur


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (230 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 300 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 01/ROUE/S016
  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences site Madrillet.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 01/ROUE/S016
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.