La problématique de l'identité allemande à travers la réception de l'oeuvre de Joseph Beuys

par Maïté Vissault

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Jean-Marc Poinsot et de Werner Busch.

Soutenue en 2001

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Centrée sur une analyse des mécanismes d'inscription du mythe de l'artiste "allemand" Joseph Beuys dans le paysage culturel, politique et social ouest-allemand des années 60, 70 et 80, cette étude se penche plus particulièrement sur le rôle joué par ce mythe dans la définition culturelle et identitaire de la société ouest-allemande et sur la manière dont il endossa l'image torturée de la genèse difficile d'une nation. Figure centrale de l'art "contemporain", considéré de son temps soit comme un génie, soit comme un charlatan, Joseph Beuys incarna en effet la "renaissance" de l'art allemand qui accompagna la construction de la société ouest-allemande après la seconde guerre mondiale. Considéré dans les années 70 comme un véritable "phénomène", son triomphe sur la scène artistique internationale tint aussi bien à la parfaite gestion et stylisation de son image publique, à sa verve et à son talent pour s'insérer et provoquer de vastes débats de société, qu'à la manière dont il sut incarner et actualiser certains traits de caractère fondamentaux de cette identité allemande refoulée et divisée depuis la fin de la guerre. Ainsi réactiva-t-il, par exemple, la figure du génie et du mentor - dans le sens de la bildung -, se fit l'apôtre de "l'art total ", du drame fondamental vécu par l'humanité, de la souffrance comme catharsis et, s'identifiant à la figure du messie, raviva l'idée d'une mission spirituelle dévolue au peuple allemand et contenue dans la langue. Soutenu et encensé par un milieu de l'art - et une nation - en quête d'affirmation, Joseph Beuys sut ainsi répondre de multiples façons au manque de définition culturelle dont souffrait alors la République Fédérale d'Allemagne et lui offrir une représentation sur la scène internationale. En étudiant les rouages du mythe de Beuys, cette recherche ouvre donc une réflexion critique plus vaste sur la fonction sociale et politique du mythe de l'artiste contemporain et sur son impact sur la valeur et la compréhension esthétique de l'œuvre.

  • Titre traduit

    The reflexion of the german identity in the reception of the work of Joseph Beuys


  • Résumé

    Centred around an analysis of the mechanisms of the inscription of the myth of "german" artist Joseph Beuys within the cultural, political and social landscape of West Germany in the 60'S, 70'S and 80'S, this study focuses more specifically on the role played by this myth in the cultural - and identity - definition of West-German society and the way it assumed the tortured image of the difficult genesis of a nation. A central figure in "contemporary" art, considered either a genius or a charlatan in his time, Joseph Beuys effectively embodied the "Renaissance" of german art that accompanied the building of West German society after World War II. Considered a veritable "phenomenon" in the 70'S, his triumph on the international art scene owed just as much to the perfect manipulation and stylization of his public image, his verve and talent for inserting himself and provoking broad social debates as to the way he embodied and actualized certain fundamental character-traits of this german identity, repressed and divided as it had been since the end of the war. He thus reactivated, for example, the figures of genius, and mentor (in the sense of bildung), appointed himself apostle of "total art", of the fundamental drama experienced by humanity and of suffering-as-catharsis, and, identifying himself with the figure of the Messiah, revived the idea of a spiritual mission conveyed to the german people and contained in language. Sustained and praised by an art milieu - and a nation - in search of affirmation, Joseph Beuys was able to respond in manifold ways to the lack of cultural definition suffered by the Federal Republic of Germany at the time, and procure representation on the international scene. In studying the machinery of the Beuys' myth, this research initiates a broader critical reflection on the social and political function of the myth of the contemporary artist and its impact on the value and aesthetic understanding of the work.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par Les Presses du réel à [Dijon]

"Der Beuys Komplex" : l'identité allemande à travers la réception de l'œuvre de Joseph Beuys, 1945-1986


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (488 p. dont [36] p. de pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 353-368. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mfiche 223/3167
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2010 par Les Presses du réel à [Dijon]

Informations

  • Sous le titre : "Der Beuys Komplex" : l'identité allemande à travers la réception de l'œuvre de Joseph Beuys, 1945-1986
  • Dans la collection : Oeuvres en sociétés
  • Détails : 1 vol. (555 p.)
  • ISBN : 978-2-8406-6412-3
  • Annexes : Bibliogr. p. 530-550. Notes bibliogr.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.