Etude du profil bioénergétique et de la récupération chez les gymnastes

par Monem Jemni

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Françoise Friemel et de Paul Delamarche.

Soutenue en 2001

à Rennes 2 .


  • Résumé

    This report is composed of 2 objects, the first one concerns bioenergetics aspects of men gymnastics and the second one concerns the elaboration of a recovery strategy during training sessions. Nine senior national and 12 senior international men gymnasts performed a variety of laboratory tests involving arms or legs in order to determine their bioenergetics' profile. Both level gymnasts have a moderately small aerobic power (VO2 max = 49. 06 ± 0. 6 M. L. KG-1. MIN-1). There lactate threshold corresponding to 79% of VO2 max is the result of an accentuated force training and not synonym of a developed aerobic endurance. Meanwhile, they are characterised by a hich power out put (15. 47 ± 0. 56 W. KG-1 by force/velocity test). We did not notice any difference between both levels concerning anaerobic data. We suggest that gymnasts optimise their aerobic aptitude as well as their anaerobic aptitude and their force to supply the activity demands. The purpose of the second study was to investigate the influence of recovery type between men's gymnastic events on blood lactate by comparing four recovery protocols during several gymnastic sessions. Nine senior male gymnasts participated in the study. The sessions were composed of routine performances on the 6 olympic events, which were separated by 10 recovery minutes. Four recovery protocols were used between events ; 10 min rest in a sitting position ; 4 sprints of 20 M separated by 1 Min 30 sec ; 20 push-ups in 30 sec and 5 min self-selected active recovery. Five minutes of light self-selected active recovery decreased blood lactate concentration and improved gymnast performances more than the other active or passive recovery methods in national and international level gymnasts. Blood lactate diminution is associated to an increased release (oxidation) and decreased production of lactate. We did not deduce any remarkable relationships between laboratory tests and field investigations.


  • Résumé

    L'objet de cette thèse porte sur les aspects bioénergétiqques de la gymnastique masculine et l'élaboration d'une stratégie de récupération au cours de l'entraînement. Neuf gymnastes de niveau national et 12 de haut niveau ont participé à l'étude du profil bioénergétique par le moyen d'épreuves d'effort pour les membres supérieurs et inférieurs. Sur le pla aérobie, les gymnastes se placent parmi les sportifs ayant un faible VO2 Max (VO2 max =49. 06 ± 0. 6 ML. KG-1. MIN-1). Leur seuil lactique qui se situe à 79% du VO2 Max n'est pas significatif d'une endurance aérobie mais plutôt le résultat d'un entraînement intensif de la force remarquable (15. 47 ± 0. 56 W. KG-1 au test charge/vitesse). Sur ce dernier point il n'y a pas de différence entre les gymnastes de haut niveau et ceux de niveau national. Les résultats des tests de laboratoire nous laissent suggérer que les gymnastes optimisent leur aptitude aérobie, leur aptitude anaérobie et leur force en fonction des besoins de l'activité. Quatre modalités de récupération entre les agrés ont été étudiées, au cours de séances-types (compétitions simulées). L'éfficacité de la récupération a été jugée sur la lactatémie et la performance. Les modes de récupération utilisées sont : 10 min. De repos, 4 sprints de 20 M intercalés de 1. 30 Min, 20 pompes en 30 sec. Et 5 Min. De récupération activité libre. La récupération active libre permet la diminution de la lactatémie la plus importante et la meilleure performance aussi bien chez les gymnastes de haut niveau que de niveau national. La diminution de la lactatémie est synonyme d'une consommation du lactate (oxydation) plus élevée que sa production pendant un effort aérobie. Une dernière étude montre qu'il y a peu de relation entre les résultats des tests de laboratoire et les investigations sur le terrain.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (214 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 189-214

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2 - BU centrale (Rennes).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TR RENNES 2001/57
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.