Messène indépendante : une communauté politique nouvelle de la fin de l'époque classique : (politique, société et institutions)

par Laurent Piolot

Thèse de doctorat en Histoire grecque

Sous la direction de Pierre Brulé.

Soutenue en 2001

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Depuis la parution, en 1941, de la dissertation de l'historien américain C. A. Roebuck intitulée "Une histoire de la Messénie de 369 à 146", notre documentation s'est notablement enrichie. Ce renouvellement ne justifie cependant pas à lui seul que l'on s'intéresse de nouveau à cette question. L'étude du matériel épigraphique impose au contraire d'opérer un renversement des approches traditionnelles en plaçant au centre des débats la question de l'émergence d'une communauté politique nouvelle en 369. Avec l'indépendance messénienne, se posent en effet tous les problèmes liés à la constitution d'une communauté nouvelle. Or, la question de la nature de la structure mise en place (ethnos, polis ou poleis, koinon?) n'a à ce jour pas reçu de réponse. Les contingences documentaires étaient telles qu'en dehors de la synthèse de Roebuck seuls la topographie et les cultes messéniens, toujours à l'échelle régionale, avaient jusqu'ici fait l'objet d'études. Les fouilles menées sur le site de Messène, au pied du mont Ithôme, à l'emplacement du village actuel de Mavromati, ont considérablement modifié nos connaissances de la cité des Messéniens, autorisant de nouvelles perspectives de recherches. L'étude des vestiges ne permet pas d'étudier l'histoire de la ville à partir de 369 avant J. C. , c'est-à-dire à compter de sa fondation par Epaminondas. En revanche, l'étude du matériel épigraphique permet de s'intéresser à l'histoire de la polis des Messéniens, en se défaisant de l'empire du cadre régional imposé par Strabon et Pausanias notamment. Cette approche permet d'apporter un éclairage original sur l'histoire de Messène, dans ses relations avec les autres cités du monde grec, mais également avec les autres communautés de Messénie, et sur ses institutions, en particulier l'organisation de son corps politique.


  • Résumé

    Since the american historian Carl Angus Roebuck published his dissertation entitled " a history of Messenia from 369 to 146 B. C. ", our documentation had grown considerably. However, this renewal does not on its own justify a regain of interest to this question. On the contrary, the epigraphical material imposes a reversal of the traditional approach in putting the question of the emergence of a new political community in the year 369 in the center of the debates. In fact, with the messenian independance, problems arise related to the set up of a new community. Still the question of the nature of the structure thus put into place (ethnos, polis or poleis, koinon ?) remains unanswered. The documentary limits were such that apart from Roebuck's synthesis, only messenian topography or cults were studied, but always on a regional scale. The excavations at Messene, near Mount Ithôme, on the site of present Mavromati, have profoundly modified our knowledge of the messenian city, and authorise a new perspective on current research. The study of the remains does not allow us to enter upon the history of the urban centre from 369 B. C. , that is from the date of its foundation by Epaminondas. On the other hand, the study of the epigraphics allows to approach the history of the polis of the Messenians, and breaking with the regional framework set by Strabon and Pausanias especially. This approach enables to bring new light on the history of Messene, on its relationships with other greek cities and with other communities of Messenia, on its institutions, and in particular on its political subdivisions. Furthermore, in this perspective, the study of the famous inscription of the Andania's Mysteries allow an important expansion on the organisation of the city of the Messenians. At last, the wealth of documentation from the imperial age testify of the vitality of the city and of the significant modification of institutional practice as shown by the existence and the functioning of the Oupesia.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (421 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 409-418

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Rennes 2. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire centrale.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.