Le patrimoine industriel en Ille-et-Vilaine : 19e-20e siècles : de l'inventaire à l'histoire

par Marina Gasnier

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Jean-Yves Andrieux.

Soutenue en 2001

à Rennes 2 .


  • Résumé

    Fruit d'un partenariat entre l'Université de Haute-Bretagne Rennes 2 et la Direction régionale des Affaires culturelles, ce travail aborde l'histoire industrielle du département d'lle-et-Vilaine non seulement à travers son patrimoine bâti, mais aussi son paysage et ses équipements technologiques. La dialectique entre le site et son milieu environnant est manifeste dans le département. Ce dernier bénéficie de forêts (source de combustible); d'une grand diversité minéralogique (matières premières) et d'une densité hydrographique remarquable (source énergétique) qui a largement contribué à son industrialisation et au développement de ses usines hydrauliques. Celles-ci, essentiellement représentées par le secteur de la meunerie, n'ont cessé de se multiplier jusque dans les années 1880. Malgré une insertion relativement discrète dans le paysage rural et urbain, les édifices industriels, influencés par un art de bâtir régional, se distinguent de l'architecture civile par leur vocation productive perceptible, tant dans leur agencement spatial, que dans leur aspect formel. Dès la fin du 19e siècle et plus véritablement à partir du 20e siècle, le paysage industriel apparaît sous un nouveau jour. Le développement croissant du machinisme et les nouvelles sources énergétiques telles que la vapeur, les moteurs auxiliaires puis l'électricité, affranchissent les usines de leur implantation traditionnelle. Celles-ci préfèrent s'établir à proximité des grands axes de distribution. L'architecture industrielle se transforme également par l'utilisation de nouveaux matériaux tels que le métal et le béton. L'usine se caractérise de plus en plus par une architecture dont la simplicité formelle est poussée à l'extrême. L'histoire des techniques, abordée à travers les machines de production, recoupe ici l'organisation sociale, économique et commerciale des grandes firmes de fabricants.

  • Titre traduit

    The industrial heritage of Ille-et-Vilaine : 19e-20e centuries : from the inventory to the history


  • Résumé

    @Fruit of a partnership between the University of Haute-Bretagne Rennes 2 and the Direction régionale des Affaires culturelles, this work tackles the industrial history of the department of Ille-et-Vilaine, not with respect to its architectural heritage, but its landscape and technological resources. The interaction between the site and its environment is obvious in this department. The latter benefits from forests (combustible fuel), a wide range of minerals (raw materials) and remarkable water resources (hydroelectric power), which have contributed significantly to its industrialization and the development of hydraulic factories. These, primarily present in the milling sector, increased continually until the 1880's. Despite a relatively discreet insertion in the rural and urban landscape, the industrial buildings, influenced by a regional building style, stand out from civil architecture by their productive aims,perceptible both in their spatial organization and in their design. From the end of the nineteenth century throughout the twentieth century, the industiral landscape has changed dramatically. The growing mechanization and the new energy sources such as thermal power, the auxiliary engine and subsequently electricity, have all freed the factories distribution. The industrial architecture also changes through the use of new construction materials such as metal and concrete. The factory is characterized more and more by an architecture guided by simplicity and utilitarian aims. Technological history, as viewed through its production machinery, intersects the social, economic and commercial interests of its largest factories.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol.(455-[899]-64p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 427-455

Où se trouve cette thèse ?