Etude in-vitro de l'internalisation de Porphyromonas gingivalis dans la cellule pariétale gingivale

par Sylvie Houalet-Jeanne

Thèse de doctorat en Biologie et sciences de la santé. Odontologie

Sous la direction de Jean Apiou.

Soutenue en 2001

à Rennes 1 .

  • Titre traduit

    In vitro study of Porphyromonas gingivalis internalization in thegingival epithelial cell


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Porphyromonas gingivalis (P. Gingivalis) est décrit comme l'un des pathogènes majeurs de la maladie parodontale. Il est également impliqué dans l'étiologie de pathologies systémiques. A ce jour, les mécanismes précis de son pouvoir de virulence gardent d'importantes zones d'ombre. Le travail présenté ici, s'applique à confirmer le potentiel invasif de la bactérie face à la cellule hôte, et à préciser son devenir dans la cellule épithéliale. L'utilisation de différents marqueurs sur un modèle in vitro, nous a permis de détecter P. Gingivalis au sein de cellules épithéliales de lignée KB en Microscopie Confocale, et d'analyser divers aspects de l'adhérence et de l'internalisation. Parallèlement, nous employons les techniques de culture sur gélose au sang, en enceinte anaérobie.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 137 -[17] f
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 111-137

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 373050/2001/85/D
  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section santé.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 373050/2001/85
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 2903
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.