Développement d'un lidar marin bistatique : : analyse spectrale, spatilae et temporelles du signal

par Uwe Stute

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Olga Lado-Bordowsky.

Soutenue en 2001

à Rennes 1 .


  • Résumé

    En océanographie optique, des techniques actives et passives sont utilisées pour classifier les masses d'eau. Cependant, la dynamique élevée des eaux littorales implique le développement de techniques nouvelles. La plate-forme ULIS (Underwater lidar imaging system) a été réalisée dans ce but. L'objectif de cette thèse est l'interprétation du signal détecté par le lidar bistatique. Le signal est délimité par la base de temps sur l'axe de propagation du faisceau laser dans une gamme d'angles d'incidence, combiné avec sons analyse spectrale. Alors que la base du temps du système peut être comparée à celle des lidars classiques, la dimension spatiale du lidar bistatique, détectée simultanément sur les différents canaux de détection, donne des informations supplémentaire du fait de la séparation des aspects spatiaux et temporaux. L'extraction de ces informations spatio-temporelles implique que les processus optiques soient identifiés simultanément par leurs contributions spectrales. Chaque canal de détection représente un spectre de 400nm à750 nm permettant au signal résolu dans le temps et résolu par les angles d'incidence, d'être étudié par diffusion Raman et par fluorescence. La diffusion Raman est un processus instantané dont le signal est cadré sur l'axe de la propagation, tandis que la distribution radiale de l'irradiance est gouvernée par la diffusion pendant le temps de propagation. Dans cette thèse, la distribution radiale de l'irradiance a été corrélée au coefficient de la diffusion vers l'avant bf, qui peut lui-même être associé à d'autres paramètres optiques inhérents au milieu marin. Ce coefficient bf est un paramètre important pour l'analyse de la distribution des particules dans la colonne d'eau. La fluorescence offre une réponse temporelle à l'excitation laser, qui peut être associée au temps de vie de la fluorescence observée tf. La détection géométrique est utilisée pour les mesures de distance qui permettent d'étudier la base temps de l'émission et d'extraitre tf.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 160 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 119 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA Rennes 2001/74
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.