Métabolisme des lipides dans la semence de dindon : : conséquences sur la conservation des spermatozoïdes

par Véronique Douard

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Dominique Hermier.

Soutenue en 2001

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Chez le dindon, l'insémination artificielle impose une étape de conservation in vitro de la semence qui entraîne une baisse de la fertilité. Les phospholipides participent à l'adaptation des cellules au cours du stockage in vitro. L'objectif de ce travail est de vérifier si la baisse de fertilité résulte de l'altération des lipides des gamètes. La conservation liquide entraîne une dégradation des phospholipides des spermatozoïdes. Les quantités de cholestérol, d'acides gras et de phospholipides du plasma séminal demeurent inchangées. Trois hypothèses susceptibles d'expliquer cette perte en phospholipide ont été étudiées : La péroxydation lipidique qui augmente dans la semence conservée chez les animaux âgés. Le métabolisme des acides gras endogènes, très peu actif, même en l'absence de substrat énergétique exogènes. La lyse enzymatique des phospholipides, rendue possible par la présence d'activités (lyso)phospholipases mise en évidence, au cours de cette étude, dans les spermatozoïdes et le plasma séminal. Il apparaît nécessaire de limiter la dégradation des phospholipides en inactivant les phospholipases avant la conservation in vitro.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 129 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 355 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TA Rennes 2001/100
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.