Verres à basse énergie de phonon pour l'amplification optique large bande

par Gabriel Rault

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Jean-Luc Adam.

Soutenue en 2001

à Rennes 1 .


  • Résumé

    L'accroissement des besoins en débit d'informations via les liaisons par fibres optiques nécessite de développer de nouveaux amplificateurs permettant de tirer partie des possibilités offertes par le multiplexage en longueur d'onde dans la région spectrale 1,3 - 1,6 æm ; région où l'atténuation de la fibre de ligne silice est minimale (de 0,2 à 0,4 dB/Km). Pour élargir la fenêtre spectrale d'amplification, il devient nécessaire de s'affranchir du matériau silice et de solliciter de nouvelles matrices de plus faibles énergies de phonon. Ainsi ces besoins redonnent un intérêt aux verres de fluorures et permettent également d'envisager l'utilisation de matériaux nouveaux pour ce type d'application, tels que les verres de sulfures. Le projet GEANT (GEnération d'Amplificateurs Non - silice pour Transmissions multi - fenêtres multiplexées en longueur d'onde), labellisé RNRT (Réseau National de Recherche en Télécommunication), a associé différents partenaires industriels et universitaires dans cette quête de nouveaux amplificateurs optiques. La contribution du Laboratoire des Verres et Céramiques à ce projet est relatée dans ce mémoire. En présentant des stabilités thermiques compatibles avec les besoins de mise en forme, les verres de fluoroindate du système Ba-In-Zn complété de Gd ou Sr ont représentés le point de départ de cette étude de compositions vitreuses. En ce qui concerne les verres de sulfures l'étude est basée sur les verres de composition Ge-Ga-Sb-S La spectroscopie des ions Tm3+ et Pr3+ émettant respectivement à 1,34 et 1,47 æm dans les verres de sulfures, plus covalents que les fluorures, a été étudiée.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 105 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 105 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TA Rennes 2001/55
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.