Réponses moléculaires du pommier et du poirier en interactions compatibles et incompatibles avec Erwinia amylorova, agent du fzu bactérien des maloideae

par Jean-Stéphane Venisse

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Marie-Noëlle Brisset.

Soutenue en 2001

à Rennes 1 .


  • Résumé

    Erwynia amylorova est l'agent du feu bactérien, maladie du pommier et du poirier. Les déterminants du pouvoir pathogène de cette bactérie sont identifiés (hrp-dsp cluster, capsule, sidérophore) mais les mécanismes moléculaires conduisant à la maladie ou à la résistance ne sont toujours pas connus. Pour tenter de les élucider, nous avons entrepris de comparer les réponses de deux génotypes de pommier (connus pour leurs sensibilités contrastées au feu bactérien) confrontés à E. Amylorova, des mutants du pouvoir pathogène de cette bactérie et le 1pathogène incompatible pseudomonas syringae pv. Tabaci. Deux stratégies ont été utilisées : 1) l'analyse biochimique et moléculaire de différentes défenses candidates et 2) l'analyse de l'expression différentielle de gènes par cDNA-AFLP. Les résultats mettent en évidence trois sortes dé réponses : 1) des mécanismes sont élicités dans les deux génotypes par E. Amylorova et P. S. Pv tabaci, selon des cinétiques similaires (choc oxydant, protéines PR)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 77 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. : 400 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Rennes I. Service commun de la documentation. Section sciences et philosophie.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : TA Rennes 2001/105
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.