Intérêt de l'hybridation génomique comparative pour la caractérisation de déséquilibres chromosomiques tumoraux : application à des lignées cellulaires chimiorésistantes

par Stéphanie Struski

Thèse de doctorat en Médecine. Sciences exactes et biologie

Sous la direction de Gérard Potron.

Soutenue en 2001

à Reims .


  • Résumé

    Le problème majeur de la chimiothérapie est l'émergence de cellules tumorales résistantes aux traitements. Ce processus est difficile à aborder car les mécanismes de résistance impliquent souvent une panoplie de gènes. L'Hybridation Génomique Comparative identifie des anomalies quantitatives présentes dans un génome. Son intérêt est donc évident pour le ciblage de gènes amplifiés ou délétés et la revue de la littérature présentée ici en témoigne. Après son optimisation, nous avons appliqué la CGH à des lignées cellulaires tumorales chimiorésistantes : une lignée LAL-T résistante à la vinblastine, impliquant la voie P-gp/MDR1; 3 lignées d'adénocarcinomes pulmonaires résistantes à l'étoposide, impliquant des processus indépendants de la voie P-gp; et enfin, 4 lignées d'adénocarcinome ovarien présentant une résistance à la vincristine et une perte de leurs propriétés malignes. La CGH a révélé de nouveaux loci chromosomiques dans ces génomes tumoraux chimiorésistants.

  • Titre traduit

    Interest of the comparative genomic hybridization for the characterization of tumor chromosal imbalances : application to chemoresistant cell lines


  • Résumé

    Acquired chemotherapy resistance is a major problem in the treatment of many human cancers. This process is difficult to assess because mechanisms of resistance often implicate a panoply of genes. The Comparative Genomic Hybridization identifies quantitative abnormalities present in a genome. CGH interest is thus evident for the targeting of amplified or deleted genes, as testify the review of literature presented in this work. After the optimization of the CGH, we applied it to different chemoresistant tumor cell lines: a ALL-T cell line resistant to vinblastine, mediated by the classical way of P-gp/MDR1; 3 lung adenocarcinoma cell lines resistant to increasing concentrations of etoposide, implicating some process independent to the P-gp way; and finally, 4 ovarian adenocarcinoma cell lines presenting a resistance to various concentrations of vincristine, and a loss of tumorigenicity properties. The CGH reveals new chromosomal loci in these tumor chemoresistant genomes.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 196 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 133-196 f.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Reims Champagne-Ardenne. Bibliothèque universitaire. Section Santé.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : SATHM01204
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 5384
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2015-010810
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.