Etude électrophysiologique des conductances chlorure de l'épithélium respiratoire humain, impliquées dans la mucoviscidose

par Bertrand Moreau

Thèse de doctorat en Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Frédéric Becq et de Michel Joffre.

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La mucoviscidose, génopathie létale la plus fréquente dans les populations d'origine européenne, fut tout d'abord caractérisée par une altération du fonctionnement de canaux chlorure ORCC, au pôle apical des cellules épithéliales des voies respiratoires humaines. Les études en patch clamp ont montré que dans les cellules saines (non-CF), la stimulation par la voie de l'AMPc activait les canaux ORCC, à l'inverse des cellules malades (CF). Notre étude des cultures primaires d'épithélium respiratoire non-CF et CF démontre que les canaux ORCC et les courants cellulaires chlorure ne sont pas stimulés par la voie de l'AMPc. Nous proposons que les canaux ORCC ne sont pas responsables d'une conductance chlorure régulée par la voie de l'AMPc. L'absence de cette conductance pourrait s'expliquer par la disparition du canal CFTR dans les cultures primaires. La CFTR est exprimée en grande quantité dans les glandes péribronchiques. Nous avons ainsi étudié les canaux CFTR et ORCC dans les lignées des glandes péribronchiques des voies respiratoires : MM39, lignée non-CF et CF-KM4, lignée CF delF508/delF508. L'existence du canal CFTR, régulé par la voie de l'AMPc, est démontrée dans les cellules MM39, à l'inverse des cellules CF-KM4. Par transfection génique, l'absence du canal CFTR est corrigée dans les cellules CF-KM4 qui retrouvent des canaux CFTR, régulés par la voie de l'AMPc. Le canal ORCC est présent, à la fois dans les cellules MM39 et CF-KM4 mais ne présente pas de régulation par la voie de l'AMPc. Nos résultats sont en faveur du rôle du canal CFTR et n'impliquent pas les canaux ORCC dans la conductance chlorure des voies respiratoires, régulée par la voie de l'AMPc. Actuellement, l'implication des canaux ORCC est toujours discutée puisqu'il est démontré une régulation autocrine des canaux ORCC par l'ATP transporté par la protéine CFTR.

  • Titre traduit

    Electrophysiological study of human airway epithelial chloride conductances, involved in cystic fibrosis


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 320 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 194 réf.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 01/POIT/2337-A
  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Section Sciences, Techniques et Sport.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 01/POIT/2337-B
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.