Stratégie d'utilisation de différentes espèces animales par le parasite Marteilia refringens pour assurer son cycle biologique

par Corinne Audemard

Thèse de doctorat en Sciences. Spécialité parasitologie et écologie parasitaire

Sous la direction de Claude Combes.

Soutenue en 2000

à Perpignan .


  • Résumé

    Au cours des trente dernières années, la production française d'huître plate, Ostrea edulis, est passée de 30 000 tonnes par an à seulement 1 500 tonnes actuellement. Le parasite de la glande digestive de l'huître plate, Marteilia refringens, est en partie responsable de cette chute de production. La gestion des risques liés au développement de cette maladie en zone endémique, nécessite la mise en évidence des compartiments fonctionnels de ce cycle parasitaire. Les travaux antérieures ont montré que le cycle de M. Refringens était vraisemblablement hétéroxène, cependant cette hypothèse n'avait jamais pu être démontrée, limitant cette gestion. La recherche des hôtes de M. Refringens a pu être réalisée par l'application d'outils de biologie moléculaire (PCR et hybridation in situ) sur un modèle d'étude à biodiversité réduite : les claires ostréicoles. Cette approche nous a permis d'identifier un nouvel hôte de M. Refringens : le copépode Paracartia grani. Le site d'infection chez cette espèce est constitué par le système ovarien. La stratégie parasitaire de M. Refringens est basée sur le cycle saisonnier de P. Grani et ses abondances au cours de la période d'infection des huîtres. La transmission du parasite de l'huître au copépode a pu être démontrée cependant l'échec de transmission du copépode vers l'huître ne nous permet pas d'exclure la possibilité de l'implication d'autres espèces.


  • Résumé

    During the last three decades, French flat oyster, Ostrea edulis, production has dramatically decreased from 30 000 tons/year in 1960 to 1 500 tons nowadays. Marteilia refringens, parasite of the digestive gland is partly responsible of the decrease. Management of risk contamination in endemic zone necessitates the knowledge of M. Refringens life cycle. Previous studies postulated the involvement of several species in the parasite life cyle, however, this was not demonstrated.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (183 p.)
  • Notes : Thèse reproduite
  • Annexes : Bibliogr. p. 148-170

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Perpignan Via Domitia. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2001 AUD
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.