Le radicalisme en Corse sous la troisième République

par Pascal Ange Torre

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Jacques Girault.

Soutenue en 2001

à Paris 13 .


  • Résumé

    Au cours de la IIIème République, le radicalisme s'enracine selon des modalités qui prennent corps à l'articulation des spécificités locales, de l'aire méditerranéenne et du devenir de la nation française. Trois périodes rythment cette implantation essentiellement dans des zones de fortes stratifications sociales. Après l'échec de l'expérience intransigeante, il faut attendre l'avènement du combisme pour qu'une renaissance se produise. Une kyrielle d'organisations lai͏̈ques mène alors le combat contre la droite et le cléricalisme. L'arrivée d'A. Landry et la fondation du PRDS marquent l'apogée de cette influence dans l'entre-deux-guerres. Le personnel radical appartient aux franges inférieures de la notabilité et fonde sa domination sur son aptitude à transformer un patrimoine économique en capital politique dans des rapports clientélaires qui se déclinent selon le code culturel de la réciprocité (amitié, parenté rituelle). . .


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 4 vol. (1512 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 977-999. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Centre d'histoire sociale du 20e siècle. Bibliothèque.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : T 878
  • Bibliothèque : Université Paris 13 (Villetaneuse, Seine-Saint-Denis). Bibliothèque universitaire. Section Droit/Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2001 069
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.