Théorie des fonds prêtables, épargne forcée et théorie autrichienne du capital : une contribution à l'histoire de la macroéconomie wicksellienne

par Olivier Jenn-Treyer

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Sylvie Diatkine.

Soutenue en 2001

à Paris 12 .


  • Résumé

    Cette thèse se veut être une contribution à l'histoire de la macroéconomie prékeynésienne, que nous assimilons à la macroéconomie wicksellienne. L'objet de cette recherche est, dans une première partie (ch. 1 et 2) de concevoir un "modèle canonique" wicksellien, se caractérisant par une interconnexion analytiquement fondée entre théorie des fonds prêtables, épargne forcée et théorie autrichienne du capital. Cette démarche débouche dans une seconde partie (ch. 3 et 4) sur une examen des raisons analytiques de son évincement par la tradition keynésienne. . .

  • Titre traduit

    Loanable funds theory, forced saving and austrian theory of capital : a contribution to the history of wicksellian macroeconomics


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (478 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 446-472

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1621-2001-12
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.