Etude moleculaire et cellulaire de la degenerescence motoneuronale

par SEVERINE BOILLEE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Marc Peschanski.

Soutenue en 2001

à Paris 12 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Differentes mutations aboutissent chez l'homme et l'animal a la degenerescence des motoneurones. Nous avons consacre nos travaux a l'etude de ces degenerescences chez le mutant murin wobbler. Leur but etait de caracteriser les modifications morphologiques et moleculaires au sein des motoneurones et de leur environnement glial au cours du processus degeneratif. Notre premiere etude avait pour but de determiner si la synthese du transforming growth factor (tgf) etait restreinte aux motoneurones leses ou pouvait se retrouver, et etre fonctionnelle, aux stades developpementaux. Nous avons montre que le tgf et son recepteur etaient presents dans la moelle epiniere du rat au cours du developpement et qu'ils etaient synthetises par les motoneurones. Tgf exercait un effet neurotrophique sur les motoneurones in vitro et, in vivo, apres axotomie du nerf facial chez des souris surexprimant le tgf. Notre seconde etude a porte sur l'expression de mouse sperm dnaj-1 (msj-1) chez wobbler. Msj-1 est un membre de la famille des proteines de choc thermique qui participent au maintien de la conformation des proteines. Nous avons montre que l'expression de msj-1 qui est diminuee dans les testicules affectes par la mutation wobbler etait aussi diminuee dans la moelle epiniere des l'age de 15 jours, avant la degenerescence des motoneurones. Msj-1 a ete localisee dans les motoneurones de la moelle epiniere. Dans notre derniere etude, nous avons caracterise l'activation des cellules microgliales chez la souris wobbler. En effet, bien que la sensibilite de ces cellules a une lesion aigue des tissus nerveux soit bien connue, leur reponse a une degenerescence motoneuronale progressive restait a determiner. L'activation microgliale etait visible losque les premiers signes d'atteinte des motoneurones apparaissent et etait amplifiee au cours de l'evolution de la maladie. Les prolongements des cellules microgliales etaient accoles aux motoneurones presentant des signes de degenerescence.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 223 p.
  • Annexes : 696 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.