Etude des mecanismes de l'infection par voie orale par les agents de l'encephalopathie spongiforme bovine et de la tremblante experimentale chez la souris

par THOMAS MAIGNIEN

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Dominique Dormont.

Soutenue en 2001

à Paris 12 .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les encephalopathies subaigues spongiformes transmissibles (esst), egalement appelees maladies a prions, sont des maladies neurodegeneratives qui peuvent etre transmises par voie orale. Cette voie de transmission est responsable de l'apparition de l'epidemie d'encephalopathie spongiforme bovine (esb) et de la variante de la maladie de creutzfeldt-jakob. Ce travail a porte sur la comprehension des mecanismes physiopathologiques de l'infection par voie orale avec l'agent de l'esb et de la tremblante experimentale chez la souris. Dans un premier temps, les voies de propagation ont ete definies a l'aide d'une recherche sequentielle de la proteine pathologique prpres dans une vingtaine d'organes pendant toute la periode d'incubation. L'agent se replique tout d'abord dans les plaques de peyer et les ganglions mesenteriques. Apres cette premiere phase d'amplification, il se propage par les voies lymphatiques et sanguines, contaminant les autres structures lymphatiques non associees au tractus digestif. L'atteinte du systeme nerveux central se fait au niveau de differents segments de la moelle epiniere et du cerveau et semble un peu plus precoce au niveau de la moelle thoracique, ce qui suggere une voie de propagation a partir des terminaisons innervant les differentes formations lymphoides mais probablement aussi a partir des plexus nerveux du tube digestif. Dans une seconde partie, les populations cellulaires interagissant avec l'agent des esst dans les plaques de peyer ont ete etudiees grace a une approche fonctionnelle : des depletions de macrophages a l'aide de microspheres de clodronate ont ete realisees. Cette approche nous a permis de constater que les macrophages etaient impliques dans la diminution de la charge infectieuse initiale apres franchissement de la barriere epitheliale. D'autre part, une approche therapeutique a ete realisee en traitant les animaux apres contamination par voie orale avec des molecules dont l'activite anti esst est parmi les plus importantes (amphotericine b et derives). Cette experience fournit ainsi des perspectives sur les possibilites de blocage de la replication et de la propagation de ces agents apres infection par voie alimentaire.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 196 p.
  • Annexes : 292 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.