Récepteurs des facteurs de croissance épithéliaux et fibroblastiques dans l'émergence et la progression des carcinomes vésicaux chez la souris et chez l'homme

par Ahmed El Marjou

Thèse de doctorat en Biochimie et biologie moléculaire

Sous la direction de Jean-Paul Thiery.

Soutenue en 2001

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté de médecine (Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne) (autre partenaire) .

Le président du jury était Bruno Tocque.

Le jury était composé de Jean-Paul Thiery, Bruno Tocque, Sylvie Babajko, Khaled Meflah, Claude Boucheix, François Radvanyi.

Les rapporteurs étaient Sylvie Babajko, Khaled Meflah.


  • Résumé

    Les anomalies structurales et fonctionnelles de plusieurs récepteurs à activité tyrosine kinase sont associées à plusieurs cancers chez l’homme. Les études conjointes sur les biopsies de tumeurs humaines, sur les lignées cellulaires dérivées de ces tumeurs et sur les modèles animaux développant ces cancers sont d'une importance capitale. Elles permettent de comprendre les mécanismes moléculaires qui sont à la base des dérégulations contribuant à l'apparition des cancers. Lors de mon projet de thèse, j'ai utilisé le modèle murin de cancer de la vessie chimio­induit. Le traitement par le BBN des souris B6D2F2 et C57BL/6 induit des tumeurs infiltrantes très proches des tumeurs de la vessie humaines. J'ai mis en évidence une activation du récepteurà l'EGFR dans les tumeurs de la vessie. Ces tumeurs coex priment l'ARNm de l'EGFR, et plusieurs de ses ligands (TGFα, HB-EGF, AR , BTC) suggérant l'activation de boucles autocrines. Plusieurs arguments sont en faveur de cette hypothèse. 1) Les lignées dérivées de ces carcinomes sont capables de proliférer dans un milieu sans sérum. 2) Le traitement de ces lignées par un inhibiteur de l'activité tyrosine kinase de l'EGFR et par des anticorps dirigés contre le domaine extracellulaire de ce récepteur inhibent la phosphorylation de ce récepteur et la prolifération cellulaire. 3) Le milieu conditionné de ces cellules contient des facteurs capables de stimuler la prolifération de la lignée NBTII dépendante de l'activité de l'EGFR. Comme les souris sauvages, les souris dont les gènes TGFα ont été invalidés (souris KO-TGFα) traitées par le BBN développent des tumeurs de la vessie. Ces résultats suggèrent que le TGFα n'est pas impliqué dans la progression tumorale du cancer de la vessie. L'analyse de l'urothélium des souris sauvages et KO TGFα traitées pendant un temps court par le BBN montre que l'expression de plusieurs autres ligands de l'EGFR est induite très précocement. Ces expressions s'accompagnent également de perturbations dans l'expression de certains régulateurs du cycle cellulaire comme la cycline Dl et la p27Kip1. L'ensemble des résultats de ce travail confirme l'importance de l'expression de l'EGFR observée dans les tumeurs humaines. L'activité de ce récepteur est probablement impliquée dans les stades précoces de la progression tumorale du cancer de la vessie. Dans le deuxième volet de ma thèse, j'ai contribué à l'étude du rôle du FGFR2 IIIb dans les tumeurs de la vessie. Ce récepteur serait un frein à la progression tumorale. En effet d'une part, la perte de ce récepteur est associée à des tumeurs de mauvais pronostic. D'autre part, son introduction dans des lignées cellulaires de la vessie n'exprimant pas ce récepteur réduit leur prolifération in vitro et leur tumorigénicité chez les souris "nude". L'activation de certains récepteurs comme l'EGFR et la perte d'autres récepteurs comme FGFR2 IIIb contribuent à l'émergence et à la progression des tumeurs de la vessie.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1. vol (127 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.102-127

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sud (Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne). Service Commun de la Documentation. Section Médecine.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TD/2001T045
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 2024
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.