Etude biochimique et fonctionnelle de la protéine Drm/Gremlin : un nouveau modulateur potentiel de la voie de signalisation Notch

par Boris Bardot

Thèse de doctorat en Bases fondamentales de l'oncogénèse

Sous la direction de Maria Marx.

Soutenue en 2001

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté de médecine (Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne) (autre partenaire) .

Le président du jury était Maurice Wegnez.

Le jury était composé de Maurice Wegnez, Jacqueline Jouanneau, Thierry Jaffredo, Jacques Samarut, Alain Israël.

Les rapporteurs étaient Jacqueline Jouanneau, Thierry Jaffredo.


  • Résumé

    Nous avons montré au cours de ce travail de thèse que Drm/Gremlin interagit avec les domaines extracellulaires des ligands DSL, Delta et Serrate, et avec le domaine extracellulaire du récepteur Notch. Afin de comprendre le rôle de ces interactions en relation avec la capacité de Drm d'antagoniser la signalisation BMP, nous avons étudié les effets de la surexpression de Drm dans le dermamyotome et sur le développement des bourgeons des plumes, deux territoires où Drm est normalement exprimé. Dans le dermomyotome, nous avons analysé les conséquences de cette surexpression sur l'expression de c-hairyl, un gène cible de la voie Notch et nous avons constaté que Drm réprime son expression. Cette inhibition ne semble pas être la conséquence de la capacité de Drm d'antagoniser la signalisation BMP puisque l'expression de Noggin, un autre antagoniste de plusieurs BMPs, n'affecte pas le niveau d'expression de c-hairyl. La surexpression de Drm au cours du développement plumaire où les voies Notch et BMP jouent un rôle crucial, entraîne d'une part la disparition des espaces interplumaires et la fusion des filaments plumaires et induit d'autre part une croissance anormale des bourgeons de plumes. Une première série de résultats suggère l’existence de communications réciproques entre les voies Notch et BMP et que Drm joue un rôle dans ce processus en tant que modulateur de l’activité de ces voies de signalisation. En conclusion, ce travail de thèse suggère que par sa capacité à moduler les voies de signalisation BMP et Notch et à inhiber l’expression de gènes cibles, Drm puisse être considérée comme une protéine multifonctionnelle.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (226 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 188-226

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sud (Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne). Service Commun de la Documentation. Section Médecine.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TD/2001T032
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 359
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.