Coupleurs ferromagnétiques : aspects géométrique, topologique et électrochimique

par Xavier Ottenwaelder

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Yves Journaux.

Soutenue en 2001

à Paris 11, Orsay .


  • Résumé

    Ce travail porte sur la synthèse et l'étude de complexes pouvant se connecter à d'autres complexes pour former des entités polynucléaires. Deux tactiques visant à assurer un couplage ferromagnétique au sein du complexe initial dinucléaire (synthon) sont developpées. La première partie est dédiée à des approches statiques : on ne peut influer sur aucun facteur après formation de la molécule. Un premier ligand disposant les deux orbitales magnétiques quasi perpendiculairement conduit à un couplage ferromagnétique faible. Avec ce synthon, des complexes hexanucléaires ont été formés. Ensuite, l'aspect topologique du couplage est inspecté via un mécanisme basé sur la polarisation de spin. La nature du couplage dépend de la disposition des ions métalliques en méta ou para de cycles benzéniques. Les couplages sont importants en dépit de grandes distances entre les ions. A partir des synthons de topologie méta, des complexes polynucléaires à 6, 9 et 16 ions cuivre(II) ont été synthétisés, qui conservent le couplage ferromagnétique de cœur. . .


  • Résumé

    This work concerns the synthesis and the study of dinuclear complexes capable of anchoring other complexes at their periphery to form polynuclear compounds. Two pathways towards the target to input of a ferromagnetic coupling in the initial complexes have been developed. The first part is dedicated to the static approach where the properties of the complexes cannot be tuned after synthesis. 1) A dinucleating ligand whereby the two magnetic orbitals are orientated in a quasiperpendicular fashion leads to a feeble ferromagnetic coupling. With this synthon hexanuclear complexes were obtained. 2) The topological aspect of the interaction is inspected through a mecanism based on spin polarisation. Biscopper(II) complexes in meta or para positions of benzenic rings lead to differently coupled systemes. The ions are highly coupled despite the large separation between them. Polynuclear compounds containing 6, 9 and 16 Cu(II) ions have been isolated from the meta substituted derivatives and they all retain the ferromagnetic coupling. . .

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 299 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : M/Wg ORSA(2001)326
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.