Physiologie des voies nociceptives parabrachio-thalamique et -amygdalienne

par LAURENCE BOURGEAIS

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de JEAN-FRANCOIS BERNARD.

Soutenue en 2001

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'aire parabrachiale (pb) est une structure du tronc cerebral qui joue un role important dans la nociception. Elle constitue le relais essentiel de deux grandes voies de la nociception, qui ont fait l'objet de ce travail de these : les voies spino-parabrachio-thalamique et -amygdalienne. 1- nous avons mis en evidence une voie spino-pbil-pc, issue des couches profondes de la moelle. Nous avons montre que le noyau interne-lateral de l'aire parabrachiale (pbil) projette tres fortement sur le noyau paracentral (pc) du thalamus. Par une approche electrophysiologique, nous avons montre que les neurones du pbil sont selectivement actives par des stimulations nociceptives thermiques, mecaniques et electriques. Cette voie pourrait etre impliquee dans le traitement d'une strategie cognitive et emotionnelle adaptee a une agression nociceptive. 2- nous avons etudie la physiologie de la voie spino-parabrachio-amygdalienne, issue des couches superficielles de la moelle. Par voie juxtacellulaire nous avons montre que la transmission de l'information nociceptive au sein de l'aire parabarachiale est tres probablement une transmission massive de type axono-dendritique. Dans un second temps, nous avons etudie la convergence entre les modalites nociceptives et vegetatives au sein de l'aire parabrachiale. Nous avons montre que les neurones sont essentiellement sensibles aux baisses importantes de pression arterielle. Cette etude montre donc l'implication de la region nociceptive de l'aire parabrachiale dans le traitement des perturbations vegetatives majeures. 3- nous avons etudie les projections de la region nociceptive de l'amygdale, qui recoit une tres forte projection de la region nociceptive du pb. Son aire de projection majeure est la region dorsale et caudale de la substantia innominata pars dorsalis (sld). La voie spino-parabrachio-amygdalo-sld serait certainement impliquee dans la genese de la peur, de l'anxiete et de l'aversion en reponse a un stimulus nociceptif.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 147 p.
  • Annexes : 381 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.