Une approche comparative de la gastrulation chez les bilateria : etude des genes brachyury et fork head chez un mollusque, patella vulgata

par NICOLAS LARTILLOT

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de ANDRE ADOUTTE.

Soutenue en 2001

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    J'ai adapte des outils d'inference phylogenetique bayesienne a partir de sequences nucleotidiques, developpes recemment (larget et simon, 1999), a l'analyse de sequences proteiques. Au sein de ce cadre, j'ai effectue une comparaison entre le modele classique (jtt) d'evolution des proteines, et un modele (cat) autorisant que les differents sites d'un alignement soient decrits par differents processus stochastiques. Je montre que cat, grace a sa flexibilite, offre une meilleure description d'un ensemble de donnees compose de 30 sequences de tubulines que jtt. Cat est egalement beaucoup plus efficace, numeriquement, et peut donc servir de point de depart a une modelisation approfondie de l'evolution moleculaire. J'ai etudie, chez le gasteropode patella vulgata, les orthologues de deux genes impliques dans la gastrulation et la formation de l'axe a-p chez les vertebres et drosophila, brachyury et fork head, que j'ai nommes pvubra et pvufkh. Ces deux genes s'expriment des le stade 32 cellules, au moment ou l'axe a-p de l'embryon est specifie. Pvubra est exprime dans 3d, puis s'etend aux cellules voisines, dont la descendance participe, avec 3d, a un pole posterieur de la morphogenese subsequente. Par ailleurs, tant l'expression de pvubra dans 3d que l'activite organisatrice de cette cellule recquierent l'activation de la voie map kinase erk dans 3d, ce qui suggere un role d'une des voies de signalisation egf ou fgf dans la determination de l'axe a-p chez patella. Pvufkh est egalement exprime au stade 32 cellules, mais suivant un profil complementaire, i. E. Dans des structures anterieures, comme chez les vertebres ou le nematode. Pris ensemble, ces resultats suggerent que les processus moleculaires impliques dans la morphognese suivant l'axe antero-posterieur seraient conserves a l'echelle des bilateria, continument, depuis les etapes les plus precoces de la specification de l'axe, jusqu'aux aspects terminaux de sa morphogenese et de sa differenciation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 314 p.
  • Annexes : 242 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.