Le noyau reticulaire thalamique : role dans la genese des oscillations evoquees thalamo-corticales controle du codage des frequences et des intensites dans le thalamus

par NATHALIE COTILLON

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Jean-Marc Edeline.

Soutenue en 2001

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Nous avons d'abord etudie les oscillations evoquees par un stimulus acoustique dans la boucle auditive thalamo-corticale. Sur des rats anesthesies a l'urethane, ces oscillations sont synchrones par rapport au stimulus et dans la gamme de frequences 5-14 hz. L'intervalle inter-sous controle l'apparition des oscillations et la temperature controle leur frequence et leur duree. En inactivant chaque structure de la boucle thalamo-corticale a l'aide d'un agoniste gaba a, le muscimol, nous avons montre que ces oscillations necessitent a la fois la participation du noyau reticulaire thalamique (re) et du thalamus auditif, mais pas celle du cortex. Nous avons evalue la presence de ces oscillations sur des animaux vigiles. En veille et en sommeil paradoxal, aucune oscillation n'a ete observee. En sommeil a ondes lentes, nous n'avons pratiquement observe que des oscillations asynchrones. Lorsque les memes animaux sont soumis a des injections de valium, de nembutal ou d'urethane, on observe a la fois des oscillations synchrones et asynchrones. Dans tous les cas, les oscillations sont principalement dans la gamme des basses frequences (5-15 hz). Nous avons ensuite etudie le role du re dans le codage sensoriel. Des modifications spatialement restreintes de l'activite du re auditif ont ete effectuees par des injections iontophoretiques de gaba ou de glutamate. L'analyse a porte sur l'ensemble des cellules thalamiques et sur les cellules les plus susceptibles d'etre affectees : (i) les cellules qui presentent des variations d'activite evoquee ou spontanee dans le sens attendu, (ii) les cellules selectionnees selon les effets au site d'injection, et selon le chevauchement de leurs courbes d'accord avec celles du re. Nous avons montre qu'une activation du re entraine une augmentation de la selectivite et du seuil dans le thalamus, une inhibition entraine une diminution de la selectivite et du seuil acoustique.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 227 p.
  • Annexes : 410 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.