Hypotheses versus programmes logiques : une approche semantique de l'integration d'information en logique multi-valuee

par YANN LOYER

Thèse de doctorat en Sciences et techniques

Sous la direction de NICOLAS SPYRATOS.

Soutenue en 2001

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Dans cette these, nous etudions le probleme de l'integration d'informations provenant de differentes sources dans un environnement distribue. L'information concerne les valeurs de verite de faits et est obtenue a partir de requetes sur les sources appropriees. Les reponses a ces requetes sont alors combinees (ou integrees) a l'aide d'un ensemble de regles logiques, i. E. Un programme logique. Dans un tel contexte, le traitement d'informations incompletes provenant d'une source, ou d'informations contradictoires provenant de sources differentes, necessite l'utilisation de logiques multi-valuees dans lesquelles les programmes doivent etre evalues. Quoiqu'il en soit, contrairement a la programmation logique conventionnelle, nous ne pouvons pas supposer la meme valeur par defaut pour tous les faits dont la valeur de verite ne peut etre inferee du programme. En effet, comme les sources sont autonomes, il n'est pas realiste de supposer que tous ces faits sont faux (comme dans l'hypothese du monde clos), ni qu'ils sont tous inconnus (comme dans l'hypothese du monde ouvert). Nous voulons donc pouvoir assigner aux faits differentes valeurs par defaut suivant la source dont proviennent les informations. La principale contribution de cette these est la definition d'un cadre formel pour l'integration d'information dans lequel les besoins precites sont traites de la facon suivante : 1. Nous travaillons avec la logique a quatre valeurs de belnap et les bitreillis, et considerons la classe de programmes logiques definie par fitting ; 2. Nous definissons des operateurs pour calculer des semantiques de programmes logiques fondees sur la notion d'hypothese non-uniforme, et donnons des algorithmes pour leur evaluation. Finalement, nous montrons que nos resultats generalisent et unifient les semantiques de la programmation logique usuelle de la facon suivante : si nous restreignons notre attention aux programmes datalog avec negation, alors, pour des hypotheses uniformes, nos semantiques coincident avec celles de la programmation logique conventionnelle.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 142 p.
  • Annexes : 79 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.