Etude d'une famille de glycosylhydrolases impliquees dans la degradation des facteurs nod chez medicago

par MAUD BALLAND VANNEY

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de EVA KONDOROSI.

Soutenue en 2001

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les fabacees peuvent etablir une symbiose fixatrice d'azote avec des bacteries de la famille des rhizobiacees, les rhizobium. La mise en place de la symbiose fait appel a un dialogue moleculaire entre les deux partenaires. En reponse aux flavonoides vegetaux, la bacterie secrete des lipochitooligosaccharides, ou facteurs nod, qui induisent un certain nombre de reponses au niveau de la plante, qui aboutissent a la mise en place d'un nouvel organe, la nodosite. Ce dialogue moleculaire est finement regule. Des enzymes degradant les facteurs nod peuvent jouer un role dans la regulation de la quantite des facteurs nod present au niveau des racines. Au niveau des racines de medicago, une enzyme hydrolysant tous les facteurs nod de r. Meliloti a ete isolee. Cette glycoproteine n'est pas une chitinase et est specifique des facteurs nod : c'est une nod factor hydrolase (ou ndfh). Cette activite a pu etre detectee uniquement chez les plantes hotes de r. Meliloti. A partir de la sequence de ndfh, une famille de genes ndfh-related a pu etre isolee chez medicago. Ces genes appartiennent a la famille 3 des glycosylhydrolases, et sont fortement homologues a des beta-xylosidases du champignon aspergillus. Des homologues tres proches existent aussi chez arabidopsis, plante incapable d'etablir de symbiose. L'etude par northern blot de l'expression de deux de ces genes (ndfh et ndfh-rl) a ete realisee. Differentes experiences d'expression de ces genes ont ete effectuees. La surexpression de ces genes chez m. Truncatula n'affecte pas le phenotype de facon detectable. Ce travail a permis de mettre en evidence une nouvelle famille de genes vegetaux proches des beta-xylosidases de microorganismes. Le role exact de cette famille reste a demontrer chez les vegetaux. On peut proposer qu'un des genes ait ete detourne pour l'interaction avec r. Meliloti, comme d'autres membres de la famille 3 des glycosylhydrolases participent a la specificite d'interaction entre pathogenes et plantes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 128 p.
  • Annexes : 187 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.