Etude de la dynamique des collisions pb + pb a 158 agev / c par interferometrie de particules

par LAURENT CONIN

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Barbara Erazmus.

Soutenue en 2001

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Nous avons etudie la dynamique des collisions pb + pb a l'aide de l'interferometrie de particules. Nous avons plus particulierement analyse l'emission des protons et des kaons, en veillant a degager une image coherente de la source en accord avec les resultats precedemment obtenus par l'etude des pions. La premiere etape a consiste a construire les fonctions de correlation experimentales proton-proton et kaon-kaon a partir des donnees enregistrees par le spectrometre de l'experience na44. Nous avons ensuite extrait les proprietes spatiales de la source au moyen d'une parametrisation gaussienne de celle-ci. L'interaction nucleaire et coulombienne des particules a ete prise en compte dans notre analyse en utilisant le modele developpe par r. Lednicky. Nous avons alors procede a l'analyse des dimensions longitudinales r l et transverses r t en comparant aux predictions de deux types de modeles : un modele hydrodynamique et deux modeles de cascades (rqmd et nexus). Cette etude a permis de mettre en evidence l'emission retardee des protons comparee aux pions. Un tel effet est predit par les modeles de cascades. Nous avons egalement montre que les protons subissent une expansion radiale comparable a celles des pions. Cette expansion semble induite dans les modeles de cascades lors de la phase de reinteraction entre les hadrons. Il apparait qu'un traitement detaille des processus mis en jeu est necessaire pour reproduire quantitativement les donnees. Nous avons egalement observe une expansion radiale de la source de kaons. Il est par contre necessaire, pour reproduire les donnees, que l'intensite de cette expansion soit inferieure a celle des pions et des protons. Une explication pourrait etre que la section efficace d'interaction des kaons avec les pions est suffisamment faible pour qu'ils ne soient pas entierement entraines par ceux-ci. Malgre tout, un tel effet n'a pas ete observe dans la version actuelle des modeles de cascades que nous avons utilises.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 155 p.
  • Annexes : 52 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque Centrale de Recherche.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2001/CON
  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.