Etude de l'expression des genes chloroplastiques atpa et atpb, codant pour les sous unites et de l'atp synthetase, dans l'algue verte c. Reinhardtii

par BLANDINE RIMBAULT

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de FRANCIS-ANDRE WOLLMAN.

Soutenue en 2001

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'origine endosymbiotique des chloroplastes se manifeste par le transfert de nombreux genes, a partir de l'ancetre procaryote, dans le genome nucleaire. L'existence, pour chaque complexe de l'appareil photosynthetique, de sous unites codees par le genome nucleaire et d'autres codees par le chloroplaste implique une regulation de l'expression des genes, afin que les sous unites soient produites dans les proportions requises pour leur assemblage. Les travaux presentes dans notre these concernent la regulation de l'expression de deux genes chloroplastiques de l'algue verte c. Reinhardtii, atpa et atpb, codant pour les sous unites et du complexe de l'atp synthetase. La majeure partie des genes chloroplastiques sont transcrits separement et de maniere independante. Le gene atpa fait cependant partie d'une des rares unites de transcription qui comprend trois autres genes : psbl cema et atph. Huit transcrits sont accumules. Le gene atpa occupe une position privilegiee, en tant que gene situe le plus en amont de l'unite de transcription. L'efficacite de sa traduction ne depend ni de la nature, mono ou polycistronique des transcrits contenant la phase codante de atpa, ni de leur accumulation. Le gene atpb est plus representatif de l'ensemble des genes demeures dans le chloroplaste. Un facteur nucleaire specifique, mdb1p, agit au niveau de la stabilite du transcrit. Ce facteur agit en stabilisant le transcrit, peut-etre en le rendant competent pour la traduction. Le transcrit subit de plus une maturation de la region 5 qui depend de la nature, chloroplastique ou bacterienne, de sa phase codante. Meme si le transcrit atpb possede trois codons d'initiation possibles, la traduction s'effectue a partir d'un seul aug : c'est uniquement la position du codon qui determine la traduction. Enfin nous avons mis en evidence que la traduction de atpa et atpb est coordonnee en fonction de l'assemblage de l'enzyme. L'absence d'une sous-unite du couple perturbe la synthese de l'autre sous unite: nous avons montre que des intermediaires dans la voie de biogenese de l'atp synthetase regulent negativement la synthese des deux sous unites.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 108 p.
  • Annexes : 166 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.