Peroxysomes et mitochondries : differenciation cellulaire et regulation retrograde chez podospora anserina

par Gwenaël Ruprich-Robert

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de Marguerite Picard.

Soutenue en 2001

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le role que peuvent jouer les organites cellulaires, en particulier les peroxysomes et les mitochondries, dans le devenir cellulaire est assez peu connu. L'etude des mutants pex2 (car1), chez le champignon filamenteux podospora anserina avait, dans un premier temps, suggere que les peroxysomes pourraient jouer un role essentiel dans la differenciation. En effet, ces mutants, depourvus de peroxysomes et incapables de croitre sur un milieu contenant de l'acide oleique comme seule source de carbone, sont egalement incapables d'effectuer la transition entre l'etat mitotique et l'etat meiotique. Afin de confirmer le lien entre les peroxysomes et la differenciation, des suppresseurs metaboliques des mutants pex2 ont ete recherches. Soixante trois suppresseurs extrageniques, affectant six genes (suo), ont ainsi pu etre isoles. Ils suppriment tous le defaut de croissance des mutants pex2, mais aucun ne supprime completement leur defaut de differenciation. Leurs proprietes phenotypiques suggerent que differents mecanismes sont mis en place pour ces suppressions. Je me suis particulierement interessee au gene suo4, le seul dont des mutations, en contexte pex2 +, entrainent un defaut sexue : les mutants suo4 sont principalement bloques au stade diffus, prophase de premiere division de meiose. Ce gene a ete clone, il code la citrate synthase mitochondriale (cit1). Ces mutants soulevent trois questions majeures. Comment peuvent-ils etre viables ? comment les mutations suppriment-elles les defauts des mutants pex2 et enfin pourquoi ont-elles des effets sur la reproduction sexuee ? les analyses physiologiques et biochimiques suggerent l'existence d'un mecanisme de communication entre les mitochondries et les peroxysomes ressemblant a celui identifie chez la levure : la regulation retrograde. D'autre part, cette etude a egalement permis d'identifier les premiers mutants bloques au stade diffus nous conduisant a proposer un role cle de ce stade chez les eucaryotes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 137 p.
  • Annexes : 253 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.