Localisation et regulation par l'amp-cyclique des h,k-atpases renales

par NICOLAS LAROCHE JOUBERT

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de ALAIN DOUCET.

Soutenue en 2001

à Paris 11 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le canal collecteur cortical est un segment de nephron cellulairement heterogene qui exprime deux types de h,k-atpases pharmacologiquement distinctes, selon que les animaux sont nourris avec un regime normal ou carence en potassium. Notre premier objectif a ete de determiner dans ce segment l'origine cellulaire de ces deux types de h,k-atpases. Par une approche fonctionnelle, fondee sur l'etude de la regulation de ces h,k-atpases par des hormones couplees a l'activation de l'adenylyl cyclase et agissant specifiquement dans l'un ou l'autre des types cellulaires, nous montrons qu'elles sont localisees dans des cellules differentes : chez l'animal normal l'enzyme est exprimee dans les deux types de cellules intercalaires ( et ) tandis que chez l'animal carence en potassium, elle est exprimee dans les cellules principales. Notre second objectif a ete de determiner les voies de signalisation des hormones responsables de la stimulation des h,k-atpases dans les cellules intercalaires et de l'animal normal. Dans les cellules intercalaires , la stimulation de la h,k-atpase par l'isoprenaline met en jeu la proteine kinase a (pka). En revanche, dans les cellules intercalaires , la stimulation de la h,k-atpase par la calcitonine est independante de la pka, bien quelle soit induite par l'ampc. Ce resultat inattendu demontre l'existence d'une proteine liant l'ampc autre que la pka dans les cellules intercalaires. Notre dernier objectif a ete de caracteriser cette proteine liant l'ampc et de determiner la cascade de signalisation qu'elle controle. Dans les cellules intercalaires , l'ampc active non seulement la pka mais aussi la proteine ampc-gefi, le facteur d'echange gtp/gdp de la petite proteine g rap 1. L'activation d'ampc-gefi induit la stimulation de la h,k-atpase via l'activation de rap1 et la phosphorylation des map kinases erk 1 , 2. L'activation des map kinases erk 1 , 2 est aussi responsable de la stimulation de la h,k-atpase induite par l'isoprenaline dans les cellules intercalaires. Cependant, dans ces cellules, l'activation de erk 1 , 2 est induite par la pka selon un mecanisme qui reste a determiner. L'ensemble de ces resultats apporte des informations originales concernant la localisation des h,k-atpases dans le tubule collecteur, leur regulation par des hormones intervenant dans le controle de la balance acido-basique, et de nouvelles voies de signalisation de l'ampc dans des cellules renales natives.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 124 p.
  • Annexes : 144 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.