Atrad51 et atdmc1 : deux genes impliques dans la recombinaison homologue chez arabidopsis ?

par FLORENCE COUTEAU

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de MARIE PASCALE DOUTRIAUX.

Soutenue en 2001

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Rad51 et dmc1 sont deux genes dont les produits sont essentiels a la recombinaison homologue chez la levure et les mammiferes. Leurs homologues respectifs atrad51 et atdmc1 ont ete clones et sequences chez arabidopsis. Au cours de la these, nous avons montre qu'ils sont exprimes en phase s du cycle cellulaire, que rad51 est exprime dans des tissus mitotique et meiotique alors que l'expression de dmc1 est limitee aux tissus meiotiques de la plante. Seule l'expression de rad51 est induite par les rayons gamma. Par la suite, un mutant dmc1 a ete isole, en utilisant une strategie de genetique inverse. L'etude phenotypique et cytologique de celui-ci a permis de montrer que dmc1 est necessaire a la formation des bivalents en prophase i de meiose male et femelle. En absence de dmc1 les chromosomes segregent de facon aleatoire. D'autre part, les consequences d'une modification de l'expression de rad51 in planta ont ete etudiees, en utilisant des strategies antisens et co-suppression. Nous avons montre que rad51 est un gene essentiel chez arabidopsis, car il est necessaire a la reparation des cassures double brin de l'adn spontanees et induites. Les cassures non reparees provoquent la mort cellulaire et nous avons montre que cela engendre des anomalies developmentales, probablement liees a la plasticite de la morphogenese vegetale. En meiose, des connections entre chromosomes non homologues ont ete mises en evidence dans les plantes deficientes pour rad51. Dans un contexte dmc1 mutant, la diminution de rad51 entraine de la fragmentation chromosomique, ce qui suggere que rad51 est aussi necessaire a la reparation des cassures double-brin meiotiques. D'autre part, a l'aide de la technique double hybride, nous avons montre la formation d'homodimeres rad51-rad51, et dmc1-dmc1, et d'heterodimeres rad51-dmc1.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 150 p.
  • Annexes : 319 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.