Les recepteurs intestinaux du peptide yy (pyy) et des peptides apparentes chez le rat

par MATHIEU GOUMAIN

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de MARC LABURTHE.

Soutenue en 2001

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Le peptide yy (pyy), le neuropeptide y (npy) et le polypeptide pancreatique (pp) sont des peptides de 36 acides amines composant une famille structurale appelee pp-fold. Parmi leurs nombreux effets, le pyy et le npy sont consideres comme les plus puissants inhibiteurs des secretions hydro-electrolytiques de l'intestin grele. En 1986, un recepteur presentant une affinite legerement superieure pour le pyy que pour le npy a ete decouvert et defini comme recepteur preferant le pyy. Ce recepteur du pyy est exprime quasi exclusivement dans le compartiment cryptique de l'epithelium du grele, lieu des secretions hydro-electrolytiques intestinales. Parmi les cinq recepteurs y actuellement clones (y 1, y 2, y 4, y 5, y 6), et mediant les effets des peptides de la famille du pyy/npy/pp, trois sont aptes a lier le pyy et le npy. Dans le but d'identifier le(s) recepteur(s) responsable(s) des effets intestinaux du pyy, nous avons couple diverses approches. Une etude par rt-pcr nous a permis de localiser les sous-types y 2, y 4 et y 5 au niveau des cryptes du jejunum de rat. Le recepteur y 4 etant clairement oriente vers la liaison du pp, les sous-types y 2 et y 5, restaient donc les sous-types candidats pour medier les effets antisecretoires intestinaux du pyy. Dans un deuxieme temps, une comparaison des profils pharmacologiques de ces recepteurs avec le recepteur preferant le pyy, nous a permis de constater d'une part des differentes significatives avec y 5, et d'autre part une similitude avec le sous-type y 2. En couplant des approches fonctionnelles du sous-type y 2 (production d'ampc, mouvements ioniques), mais egalement physiologiques (secretions d'eau in vivo), nous arrivons a la conclusion que le recepteur y 2 est responsable des effets du pyy sur l'intestin de rat, et que ce recepteur serait le recepteur preferant le pyy precedemment decrit. Le clonage du recepteur y 2 intestinal de rat montre qu'il est a 100% identique avec son homologue present dans le cerveau.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 164 p.
  • Annexes : 320 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.