Etude experimentale de la relaxation des moments magnetiques dans un verre de spin ising

par FATIH GULENER

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Ian Campbell.

Soutenue en 2001

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Nous etudions principalement les proprietes dynamiques dans le verre de spin quasi-ising metallique fe xtis 2 ou les atomes de fer sont inseres par intercalation dans une structure en feuillets. Des mesures d'aimantation statique au squid et de caracterisation structurale par diffraction de rayons x (diagramme de poudre, affinement rietveld) sont presentees afin de comprendre le diagramme de phase. Nous etudions la forme de la relaxation de spin en fonction de la temperature et de la concentration d'impuretes x. L'interet de travailler avec ce type de materiau tres anisotrope est de se placer dans les conditions proches des modeles theoriques et des simulations numeriques. Ceux-ci, en dessous de la temperature de gel t g et a t = t g, montrent une relaxation de forme algebrique. Afin de sonder la dynamique au-dessus de t g, nous utilisons les techniques de spectroscopie de depolarisation de muons (sr) pour x = 2,3 et 5%) et d'echo de spin de neutrons (nse) (x = 20 et 36%). Ces deux procedes d'investigation ensemble donnent acces a une fenetre de temps qui va de la nanoseconde a la microseconde. Ils revelent un caractere quasi-statique et une dynamique lente des spins sur une plage importante de temperature au-dessus de t g. La forme de la fonction d'autocorrelation dynamique spin-spin q(t) est determinee grace a un modele de depolarisation de muons. L'analyse des spectres experimentaux s'appuie sur la comparaison avec les courbes provenant de calculs numeriques bases sur ce modele ainsi que sur les ajustements effectues. Les resultats sont coherents avec une l'existence fonction q(t) suivant la forme d'ogielski. Le comportement thermique des parametres microscopiques est en accord avec les simulations d'ogielski sur des systemes ising 3d. Nous constatons une difference qualitative de la dynamique entre ce compose quasi-ising et les composes heisenberg aufe x et agmn x. Pour ce dernier, l'observation des spectres de depolarisation indique une relaxation quasi algebrique.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 168 p.
  • Annexes : 130 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.