Activation des cascades tyrosine kinases par les recepteurs hypophysaires a sept passages transmembranaires

par CAROLINE LE PECHON VALLEE

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées

Sous la direction de ALAIN ENJALBERT.

Soutenue en 2001

à PARIS 11, ORSAY .

    mots clés mots clés


  • Pas de résumé disponible.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les cellules antehypophysaires expriment differents recepteurs couples aux proteines g (ou rcpgs) et a activite tyrosine kinase. De nombreux rcpgs (dont ceux qui augmentent l'ampc) activent les voies tyrosine kinases et la voie des mapkinases erks dans differents types cellulaires. Or, beaucoup de facteurs agissent sur les cellules hypophysaires en modulant la voie de l'ampc. Nous avons donc recherche dans les cellules gh4c1 l'existence d'interconnections entre la voie de l'ampc initiee par le rcpg du vip et du pacap38 et les voies de tyrosine kinase et des mapkinases erks. Nous avons montre que le vip n'active pas la plc1, qui permet pourtant a d'autres rcpgs dans d'autres types cellulaires d'activer les voies tyrosine kinases. Puis, nous avons montre que le vip active les mapkinases erks. Il s'agit d'un effet ampc-dependant qui requiere au moins en partie l'intervention de la pka (puisque partiellement inhibe par le h89). L'utilisation d'un inhibiteur des pkcs (le gf109203x) et la depletion des pkcs par le pma, montre que l'activation des mapkinases erks par vip et pacap38 est independante des pkcs ; contrairement a celle induite par le trh. Les voies empruntees par le vip et le trh pour rejoindre la voie des mapkinases erks sont differentes mais elles convergent au niveau des proteines meks (inhibition par pd98059 et u0126). L'implication des proteines ras, rap1, raf-1 et b-raf dans ces interconnections entre voies est en cours d'etude. L'implication de ces interactions dans la regulation de l'expression du gene de la prolactine suggere leur participation au controle des grandes fonctions cellulaires. Ainsi, ces donnees pourraient conduire a une meilleure connaissance de la physiopathologie hypophysaire, a mieux identifier les mecanismes d'action des traitements des adenomes hypophysaires et a definir de nouvelles cibles therapeutiques.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 204 p.
  • Annexes : 366 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud (Orsay, Essonne). Service Commun de la Documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.