"Le roi doit vivre du sien" : la théorie de l'impôt en France (XIIIe-XVe siecles)

par Lydwine Scordia

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Colette Beaune.

Soutenue en 2001

à Paris 10 .


  • Résumé

    La fiscalité de la fin du Moyen Age se trouve dans une situation paradoxale suggérée par l'intitulé de cette thèse: " "Le roi doit vivre du sien". Théorie de l'impôt en France (XIIIe-XVe siècles)". La théorie qui veut que le roi vive des revenus du domaine est partout répétée mais elle se heurte à la réalité. Depuis le XIIIe siècle, la part des revenus ordianaires (domaine) par rapport aux recettes extraordinaires (impôt) s'est effondrée: elle est passée de 80% en 1202-1203 à 2% en 1483. Le roi recourt alors à cette "novelletez" qu'est l'impôt. La mise en place de l'impôt n'éteint absolument pas la théorie domaniale. Les français étaient peut-être plus attéchés à l'idéal d'un roi financièrement indépendant de ses sujets que d'autres peuples à cause du mythe des origines troyennes de la France. Francion et ses compagnons auraient quitté Troie en flammes pour fonder la ville de Sycambria. Puis ils combattent les Alains à la demande de l'empereur Valentinien qui les exempte de tribut. . .

  • Titre traduit

    "The king must live at his own expense" : theory of French fiscality (XIIIth-XVth)


  • Résumé

    French fiscality at the end of the Middle Ages itself in an ironic situation as suggested by the title of the present dissertation: " "The King must live at his own expense". Theory of French fiscality (XIIIth-XVth). " The theory according to which the King must live of the income of his own propertiesis prevalent everywhere but contradicted by reality. Since the XIIth century, the proportion of ordinary income (from property) as opposed to extraordinary (from taxation) has dwindled from 80% in 1202-1203 to 2% in 1483. The King then has recourse to the "novelletez" of taxation. The use of taxation does not however nullify the theory of income from king's own property. Maybe the French people were more devotedto the ideal of a king fiancially independant from his subjects than other nations because of the mythical Troian origins of France. Francion and his men were supposed to have left Troy in flames in orfer to found the city of Sycambria. Then the king fought the Alans at the request of Emperor Velentinian who exempted them from taxation. . .

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Institut d'études augustiniennes à Paris

"Le roi doit vivre du sien" : la théorie de l'impôt en France, XIIIe-XVe siècles


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (544 f.)
  • Notes : Thèse reproduite
  • Annexes : Bibliogr. f. 500-544

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 01 PA10-193 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2005 par Institut d'études augustiniennes à Paris

Informations

  • Sous le titre : "Le roi doit vivre du sien" : la théorie de l'impôt en France, XIIIe-XVe siècles
  • Dans la collection : Collection des études augustiniennes , 40 , 1159-4888
  • Détails : 1 vol. (539 p.)
  • ISBN : 2-85121-198-6
  • Annexes : Bibliogr. p. [481]-515. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?