Incitations et organisation du travail : étude de cas : l'économie algérienne

par Leila Chentouf

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Bernadette Madeuf.

Soutenue en 2001

à Paris 10 .


  • Résumé

    Malgré les programmes de réformes économiques les entreprises algériennes n'ont pas su améliorer leur niveau de productivité. Ceci est du, entre autres, à une absence de toute réflexion sur les relations de travail qui ont peu évolué depuis les années soixante. Partant de ce constat, la thèse s'intéresse aux facteurs incitatifs de la main­ d'oeuvre algérienne pour une meilleure productivité au travail. Cerner le profil de motivation de cette main­ d'ceuvre suppose l'examen d'une politique incitative alternative. Seulement une démarche de changement de cet aspect des relations de travail doit se faire en relation avec la logique organisationnelle de la firme. Ainsi, nous avons analysé cette interdépendance entre l'organisation et les incitations dans le cadre d'un modèle théorique et l'avons justifié en s'appuyant sur les expériences des entreprises allemandes, américaines, japonaises et suédoises. Nous avons examiné les attentes incitatives des opérateurs au sein d'une entreprise algérienne (GL2Z) et la politique incitative d'une entreprise à capitaux étrangers (Hélios). Le premier résultat empirique renvoie à la politique innovatrice (dans le contexte algérien) d'Hélios en matière d'organisation du travail et d'incitation au travail. Quant au second, il renvoie à la volonté qu'affichent les opérateurs de GL2Z pour améliorer le fonctionnement interne de leur entreprise et les relations de travail entre les différentes composantes du personnel. Après avoir saisi les facteurs incitatifs des opérateurs de GL2Z nous avons examiné des politiques organisationnelles et/ou incitatives alternatives en vu d'y répondre et d'améliorer, par conséquent, leur niveau de productivité. La thèse évoque, néanmoins, les facteurs institutionnels pouvant favoriser le maintien des schémas traditionnels pour des raisons économiques et politiques et contraignant, par conséquent, l'adoption d'une politique alternative.

  • Titre traduit

    Incentives and work organization : case study : the Algerian economy


  • Résumé

    In spite of economic reform programs Algerian companies did not achieve a productivity improvement. Among others, this is a consequence of a complete lack of considerations for labor relations that barely evolved since the sixties. Starting with this observation, the thesis focuses on the incentive factors that allow increasing the work productivity of the Algerian labor force. This implies the analysis of an alternative incentive policy. However, an incentive change has to take place in accordance with the firm's organizational logic. We therefore have analyzed this interdependency between the firm's organization and its incentives using a theoretical model, justified by studying some stylized facts of firms in Germany, Japan, Sweden and the USA. We examined the workers' expectations with respect to the firm's incentives in an Algerian company (GL2Z) and the incentive policy in a company partly owned by foreign investors (Hélios). The first empirical result reflects the innovative policy (within the Algerian context) of Hélios with respect to its work organization and its incentive policy. As for the second, it reflects the willingness shown by GL2Z workers to improve the internal functioning of their company and the work relations between the various constituents of the staff. Having seized the incentive factors of GL2Z workers, we examined alternative organizational and incentive policies aimed at improving GL2Z's labor productivity. The thesis recalls, however, the institutional factors that are able to favor the preservation of traditional work relations caused by economic and political reasons, preventing the adoption of an alternative incentive policy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (VIII-428 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 415-428

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 01 PA10-179
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.