Dynamique des formes de coordination interentreprises et sa pluralité

par Jong-Han Lee

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de François Eymard-Duvernay.

Soutenue en 2001

à Paris 10 .


  • Résumé

    Cette thèse a pour objectif de proposer une analyse dynamique des formes de coordination interentreprises qui permette de saisir la diversité des formes de coordination. Elle montre d'abord l'insuffisance de la théorie standard étendue pour étudier la pluralité de ces formes de coordination. Dans la théorie standard étendue, la pluralité est systématiquement réduite à une logique dichotomique de la coordination : marché et organisation. Notre thèse montre que le marché et l'organisation ne sont pas des formes de coordination mutuellement exclusives. Leur mécanisme de coordination n'est pas directement comparable dans la mesure où la coordination par le marché se fait de manière évolutionnaire alors que la coordination dans l'organisation formelle se fait intentionnellement. L'horizon temporelle est différente dans les deux cas. En outre, l'hypothèse de la rationalité substantielle réduit toujours l'interaction interindividuelle à des calculs cognitifs purement marchands, toute la dynamique réelle devenant ainsi une dynamique mentale anticipée dès le départ. Cette thèse propose alors d'étudier la dynamique de diverses formes de coordination en prenant appui sur la simulation multi-agents. Cette dernière intègre la rationalité limitée des acteurs et montre la dynamique d'apprentissage dans la relation interentreprises. En prenant appui sur les modèles d'entreprise développés par Eymard-Duvernay, nous y intégrons le système d'incitation et la structure d'information pour étudier la dynamique dans la relation interentreprise. Les résultats d'analyse obtenus par la simulation multi-agents montre bien la diversité des formes de coordination.

  • Titre traduit

    Dynamics of forms of inter-firm coordination and their plurality


  • Résumé

    The subject of this thesis focuses on a dynamic analysis of forms of inter-firm coordination. It shows first the insufficiency of the standard economic theory to study the plurality of these forms of coordination. In the standard economic theory, the transaction cost theory and the incomplete contract theory in particular, the plurality is systematically reduced to a binary choice logique (make or buy logic) : market or organization. Our thesis demonstrates that the market and the organization are not mutually exclusive alternative coordination forms. Their mechanism of coordination is not directly comarable insofar as the coordination by market is achieved in evolutionary manner while the coordination in formal organisation is achieved by intentional plans. The time dimension is different in two cases. In addition, the hypothesis of the substantial rationality always reduce interpersonal interaction to merchant, purely cognitive calculations, all the real dynamics becoming thus a mental dynamics anticipated from the beginning of transaction. This thesis proposes then to study the dynamics of various forms of coordination by means of multi-agent simulation method. This method integrates the bounded rationality of agents and shows the dynamics of learning in inter-firm relationship. By taking « les modèles d'entreprise » developped by Eymard-Duvernay as our theoretical foundations, we integrate there a incentive system and a information structure to study dynamics in the inter-firm relationship. Our results of analysis obtained by multi-agent simulation demontrate well the diversity of forms of coordination.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (472-72 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 452-472

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 01 PA10-174
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.