Albert Besnard (1849-1934) : une vocation de décorateur

par Chantal Heuvrard-Beauvalot

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Ségolène Le Men.

Soutenue en 2001

à Paris 10 .


  • Résumé

    Paul-Albert Besnard (1849-1934) peut se prévaloir d'un œuvre décoratif varié. Son sens du décoratif a été très vite reconnu, comme le prouve généralement l'accueil réservé à ses décors. C'est pourquoi s'imposaient l'analyse des circonstances de l'apparition de ses ouvrages décoratifs et celle des conditions historiques et techniques de leurs commandes. L'étude de ces productions a permis de faire revivre l'idéologie de la Troisième République sans toutefois occulter l'originalité de l'artiste. L'explication des thèmes relatifs aux créations décoratives a ainsi tenté de mettre en lumière ce qui appartenait en propre au décorateur, par delà les préoccupations de son époque. Sons déroger aux techniques fréquemment usitées par les peintres de la fin du XIX` siècle, Albert Besnard a trouvé une expression esthétique et stylistique conforme à ses idées et a su les retranscrire sur ses toiles marouflées. S'il s'est également adonné aux arts dits décoratifs, c'est qu'il leur n assigné un rôle important, en accord avec les aspirations d'un temps qui voulait réaliser la synthèse des arts, revaloriser les métiers d'art et l'artisanat, introduire l'art dans la vie de chacun. Besnard n aussi favorisé le développement de toutes ces formes artistiques en participant à divers jurys de concours et à des expositions d'art décoratif, en tant que décorateur ou organisateur de ces manifestations. Sa multiple activité en faveur de ces arts exprime sa dilection pour eux et traduit une vocation de décorateur éveillée dès l'adolescence, renforcée en outre par les leçons du seul maître qu'il ait admis : Jean­François Brémond. Bien que les décors de Besnard ne soient guère prisés par la majorité de nos contemporains, on peut affirmer, sans se tromper, que le peintre n tenu une place de premier plan dans l'histoire de l'art décoratif de la Troisième République. Il reste un artiste à réhabiliter, ne serait-ce que pour son apport aux courants naturaliste et symboliste de la fin du XIXè siècle.

  • Titre traduit

    Albert Besnard (1849-1934) : a decorative vocation


  • Résumé

    Paul-Albert Besnard (1849-1934) could pride himself on hoving produced a set of protean works. His talent for decoration was very soon saluted, as was generally proved by the enthusiastic reception his decorative panels received in his lifetime. For these reasons, the aralysis of the circumstances of the emergence of his decorative pieces as well as of the historical and technical conditions of their being ordered required intense focus. The study of these works has allowed to call bock to attention the ideology of the french Third Republic without concealing the idiosyncrasy of the artist. The analysis of the themes developed in the painters'decorative creations has indeeed endeavoured to highlight what was specific to him, beyond the varied concerns of the time. Without completely turning away from the painting techniques often used by lote nineteenth­century artists, Albert Besnard succeeded in finding an nesthetic and stylistic expression of its own in keeping with his personal ideas, which he well illustrated on his fresco-like canvas. If he aiso produced works of so-called decorative art, it is insofar as he would assign an important role to them in keeping with the aspirations of the time which aimed at bringing together all forms of art, nt stressing the value of ail the occupations linked to arts and crafts whatsoever, and at introducing art in the life of every single individual. Besnard favoured the development of all those artistic forms as an active member of many juries for competitions of all kinds and of decorative art exhibitions - as n decorator himself or as an orgnnizer. His vnried activities promoting this art were n sign of his devotion to it, and well expresses his cnlling which aroused in him as enrly as his adolescence and which was enhanced by the only master he ever ncknowledged as such : Jean-François Brémond. Although the decorative panels are not, much prized by most of our contemporaries, the pointer cnn no doubt be said to have played a crucial part in the french Third Republic history of decorative art. He should undoubtedly be given the credit he deserves, should it only be for his personal contribution to the lote nineteenth-century naturalism and symbolism.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 5 vol.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 396-444. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 01 PA10-160 (1-5)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.