Coopération et conflits entre conjoints en matière de reproduction en Afrique de l'ouest

par Armelle Andro

Thèse de doctorat en Démographie

Sous la direction de Thérèse Locoh.

Soutenue en 2001

à Paris 10 .


  • Résumé

    La transition de la fécondité est engagée en Afrique de l'Ouest, de nouvelles pratiques de contrôle de la fécondité émergent, modifiant le contexte social de la reproduction. Le paradigme démographique de la fécondité basé sur la seule mesure féminine du phénomène n'en saisit pas tous les mécanismes. L'intégration des hommes et l'adoption du couple comme unité d'analyse montre que le contrôle de la fécondité dans la région se joue dans les interactions entre les partenaires de la reproduction : La comparaison et la confrontation des pratiques contraceptives des deux sexes change la mesure de la pre��valence et renouvelle la conceptualisation même de la contraception. En Afrique de l'Ouest, deux univers reproductifs sexués disjoints coexistent, les projets de fécondité étant souvent individuels et spécifiques. En effet, le champ des possibles masculin, basé à la fois sur la variation du nombre d'enfant et du nombre de femmes dans l'union/ diffèrent de celui des femmes, exclusivement borné par la perception de leur capacité biologique a concevoir et du travail reproductif qui en découle. Au sahel, le rôle des hommes est prépondérant dans la définition des pratiques reproductives car, bien que les femmes déclarent vouloir réduire leur descendance, la fécondité reste élevée. En Côte d'Ivoire, les attentes des femmes s'expriment plus : les hommes ont les mêmes aspirations que les sahéliens et la fécondité a pourtant commencé à baisser. Au Ghana, les attentes féminines et masculines sont plus proches et le niveau de la fécondité est cohérent avec ces aspirations communes. L'émancipation des femmes est au coeur des transformations du contexte social de la reproduction. Quand les femmes disposent d'une alternative normative, favorisée par la médicalisation de la reproduction, par rapport aux normes familiales, et que les hommes sont aptes ou contraints d'accepter cette nouvelle donne, le changement social s'engage de manière efficace du point de vue de la baisse de la fécondité.


  • Résumé

    The fertility transition has begun in West Africa and some new fertility control behaviours appear, leading to modify the social context of reproduction. The fertility demographic paradigm is based exclusively on female measures. This does not allow to fully understand all this processes. The integration of male in the framework and the shift toward considering the couple as unit of analysis show that interactions between partners involved in reproduction, have an important influence on fertility control. Comparing and confronting male and female contraceptive use changes the measure of contraceptive prevalence and strengthens the need to reconsider contraception. In West Africa, two separate gendered reproductive spheres coexist, fertility preferences about desire for additional child and ideal number of children being meanly specific to individuals. Indeed, the set of possibility is for male depends both on the number of children and the number of spouses or the women it is limited by the estimation of their own biological ability to give birth and their perception on the reproductive work it implies. In Sahelian countries, the males role is determining in the construction of reproductive behaviours because although women declare wanting less children, fertility remains high. In Côte d'Ivoire, women preferences are more valued : men have the same expectations than in Sahel, however, fertility started decreasing. In Ghana women's and men's desires are much closer and the fertility level is consistent with this common preferences. Women's empowerment is a key issue in the transformation of the social context of reproduction. When women can refer to sortie alternative norms, favoured by the medicalisation of reproduction, to oppose to familial norms, and at the same time men are able or forced to accept this new setting, social transformations in process, are efficient from a fertility decline perspective.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (IV-322 f.)
  • Notes : Thèse reproduite
  • Annexes : Bibliogr. f. 294-312

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 01 PA10-136
  • Bibliothèque : Institut national d'études démographiques. Service de documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : J4 ANDR 2001
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.