Perception et évaluation du confort sonore en zones 30

par Valérie Rozec

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Annie Moch.

Soutenue en 2001

à Paris 10 .


  • Résumé

    A trop considérer que l'environnement sonore se dégrade avec les transports, on a tendance oublier que les sons ont des qualités. Notre recherche a permis de mieux comprendre les déterminants du confort sonore en zones 30. Ce sont des zones où la vitesse est réduite à 30km/h et dont les entrées et sorties sont annoncées par une signalisation et font l'objet d'aménagements spécifiques. Les études portant sur les zones 30 ont montré un accroissement de la sécurité et de la convivialité dans ces quartiers. Cependant, aucune étude n'a jusqu'ici analysé la perception et l'évaluation de l'ambiance sonore dans celles-ci. Notre propos était d'étudier les processus psychosociaux à l'oeuvre et en particulier comment les sons étaient perçus et évalués dans l'environnement résidentiel en lien avec d'autres aspects contextuels. Un questionnaire a été réalisé auprès de 400 habitants vivant dans deux quartiers parisiens tous deux pourvus d'une zone 30 pour évaluer leur cadre de vie, caractériser l'ambiance sonore, le confort sonore et voir l'impact de ces aménagements. La population de ces deux sites était représentative de la population définie par l'INSEE. Nous avons montré que la perception du confort sonore semble liée à la satisfaction à l'égard du logement, à l'évaluation des relations sociales et à différents aspects physiques du quartier (espaces verts, propreté. . . ). Ainsi, l'individu évalue le confort sonore à travers des dimensions sensorielles et affectives. On est bien loin d'une évaluation du confort sonore exclusivement en termes de niveaux sonores.

  • Titre traduit

    Perception and evaluation of sound comfort in "zones 30"


  • Résumé

    With too much focus on the noise pollution caused by road traffic, one tends to forget that sounds have different qualities. Our research made it possible to understand the determinants of sound comfort in "zones 30". In these zones, speed is reduced to 30km/h and the entries and exits are announced by roadsign. The studies relating to "zones 30" showed an increase in traffic safety and the development of the local life in these areas. Some studies were carried out on " 30 zones" or traffic calming but they didn't take into account the sonic environment as perceived by the locals. This is the reason why we decide to study this type of installation in particular. We studied the psychosocial processes and especially how the sounds were perceived and evaluated in those residential areas in addition to other contextual aspects. A questionnaire was carried out by interviewing 400 individuals representing cross-section of the area in regards to age, gender and socio-economic background. Two Parisian districts having both a "zone 30" were questioned to evaluate their framework of life, to characterize sound environment, sound comfort and to see the impact of these installations. We showed that the perception of sound comfort seems related to satisfaction with regard to housing, the evaluation of the social relations and various physical aspects of the area. Thus, the individual evaluates sound comfort through sensory and emotional dimensions. One is far from an evaluation of sound comfort based exclusively on the measure of noise levels.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (281 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 225-245

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 01 PA10-129
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.