Image, symbole et signe dans les pamphlets anti-royalistes de John Milton

par Frédéric Oberson

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation anglaises

Sous la direction de Armand Himy.

Soutenue en 2001

à Paris 10 .


  • Résumé

    Les pamphlets anti-royalistes de John Milton sont composés dans la grande tradition des duels rhétoriques. Il se préoccupe peu de théorie politique et s'intéresse, avant tout, à la liberté de conscience et d'expression. Il critique une société qui se laisse trop facilement manipuler par la propagande. Milton devient le chantre du nouveau gouvernement républicain et compose pour lui plusieurs défenses destinées à un public européen. Sa première cible est le roi Charles Ier, dont il critique point par point les supposées « mémoires », publiées au lendemain de son exécution. Il s'en prend à un roi-acteur qui, à l'image des personnages shakespeariens, joue plusieurs rôles, tantôt poète, tantôt martyr éploré. Ses deux principaux adversaires sont des royalistes étrangers, les Français Claude Saumaise et Alexandre More. Pour les discréditer, il utilise contre eux un bestiaire foisonnant et une satire aux nombreuses références sexuelles. Il développe aussi toute une série de signes de l'étranger auxquels il oppose, avec un patriotisme virulent, un portrait glorieux de la nation anglaise. Ses ennemis l'accablent d'injures, relatives notamment à sa cécité et il se réfugie dans la littérature et le mythe pour élever le débat, jusqu'à créer pour lui-même le personnage du barde aveugle, qu'il reprend dans sa tragédie de Samson Agonistes. Il affronte ses adversaires royalistes au moyen de signes qu'il partage avec eux, mais dont chacun use différemment. Il s'intéresse avant tout à la responsabilité de l'homme à l'égard de son choix du juste ou du faux. Le tyran sous tous ses avatars, de Charles Ier à Satan, symbolise la tentation de l'illusion. Milton se transforme souvent en médecin du corps politique lorsqu'il pratique une dissection des textes de ses adversaires, pour en exposer les artifices, en ayant recours à de nombreuses images liées au corps humain et à la médecine. Il met en scène les illusions de ses ennemis, en puisant abondamment dans le répertoire théâtral de l'époque et s'inspire abondamment des tragédies de William Shakespeare.


  • Résumé

    In his republican pamphlets, John Milton fights against three main enemies, i. E. The late king Charles I and two French monarchists, Claude Saumaise and Alexander More. Against them, he builds up a lot of satirical images, involving animals, sexual behaviours, the medicine and the theatre. He is influenced by William Shakespeare. A lot of bodily images and symbols are derived from contemporary medical thought. Milton's main purpose in his republican pamphlets is to expose in public view the illusions which enslave men and to fight political propaganda. He presents himself like a hero, a bard, a prophet and a soldier, with a mission. In doing so, lie compares himself with a lot of mythological figures, from Orpheus and Osiris, to Samson and Hercules.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (408 f.)
  • Notes : Thèse reproduite
  • Annexes : Bibliogr. f. 392-408. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 01 PA10-114
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.