Blaise Cendrars : les années d'apprentissage

par Christine Le Quellec Cottier

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Doris Jakubec et de Claude Leroy.

Soutenue en 2001

à Paris 10 en cotutelle avec l'Université de Lausanne .


  • Résumé

    Cette thèse de recherche a pour but de saisir «l'entrée en littérature» d'un jeune homme qui va devenir Blaise Cendrars. Frédéric Louis Sauser (1887-1961), de par ses origines, est environné de deux cultures et est parfaitement bilingue. En tant que Suisse, il est tant en relation avec l'Allemagne que la France du début du XXe siècle. Cependant, pour « s'afficher premier de son nom », Blaise Cendrars a tiré un trait sur toute sa formation germanique et s'est dit adopté par la France. Il s'est choisi un pseudonyme francophone et signe un des manifestes des Etrangers prêts à s'engager pour la France en 1914: sous couvert de nationalisme, il a voulu dissimuler une part de lui-même, bagage culturel, intellectuel et «formateur» germanique. Bien que la source de l'oeuvre ait provoqué une projection immédiate au milieu des années vingt, par le biais des textes étudiés, il s'est agi d'étudier principalement les années qui ont précédé la guerre de 14-18, années de formation du futur écrivain. Pour cela, le travail a suivi une voie double, permettant à la fois d'analyser des textes, spécialement le roman inédit Aléa et le poème La Légende de Novgorode, ainsi que de suivre l'individu dans un milieu, en relation avec son environnement. Percevoir cette entrée en littérature, sujet neuf pour les cendrarsiens, a impliqué à la fois une démarche littéraire et historique qui a tissé des liens entre des oeuvres et des individus, associé une culture et une production artistique. Cette approche a aussi permis de montrer à quel point le poète flottait au milieux de courants culturels qui ont imbibé toutes ses premières productions : celui qui affirmait dès 1918 «je suis l'homme qui n'a plus de passé» avait fait le choix de sa nouvelle existence, poétique à tout jamais.

  • Titre traduit

    Blaise Cendrars : training years


  • Résumé

    This thesis highlights the first steps into writing of a young man who will become the writer Blaise Cendrars. Frederic Louis Sauser, because of his origin, was completely bilingual but also caught into two cultures. As a Swiss, he knew Germany as well as France at the beginning of the XXth century. However, as a result of his desire to be «the first of his name», Blaise Cendrars dismissed all his German training and claimed to have been adopted by France. He chose a French name and made it his. He fought for his new country, France, in 1914: changing his name and committing himself to the French flag, he definitively erased his culture and German training. Because of the studied texts, this work concerns also the middle of the twenties. Nevertheless the years preceding World War I are the most significant years regarding Blaise Cendrars's evolution as a writer, and the ones I focused on. In order to uncover the roots of Blaise Cendrars's work, two approaches were adopted : on one hand the use of texts, like the unpublished novel Aléa or the poem La Légende de Novgorode ; on the other hand the observation of a young writer in his social and cultural environment. Such a close-up to Blaise Cendrars's first steps in literature, a new subject even for the Cendrars's specialists, required both a literary and a historical method. The result demonstrates how the man who said in 1918: «Je suis l'homme qui n'a plus de passé» had completely reinvented his life and created a new existence for himself in the world of literature.

Autres versions

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par H. Champion à Paris

Devenir Cendrars : les années d'apprentissage


Cette thèse a donné lieu à une publication en 2001 par Faculté des lettres à Lausanne et par Université ParisX-Nanterre à Nanterre

Blaise Cendrars : les années d'apprentissage : thèse en cotutelle présentée à la Faculté des lettres de l'Université de Lausanne et du Département des lettres modernes de l'Université de Paris X-Nanterre...


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (pagination multiple)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 365-375

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Nanterre. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 01 PA10-47 (1-2)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 2 publication s .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2004 par H. Champion à Paris

Informations

  • Sous le titre : Devenir Cendrars : les années d'apprentissage
  • Dans la collection : Cahiers Blaise Cendrars , n° 8 , 1169-2960
  • Détails : 1 vol. (327 p.)
  • ISBN : 2-7453-1043-7
  • Annexes : Bibliogr. p. [309]-322. Notes bibliogr.

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2001 par Faculté des lettres et par Université ParisX-Nanterre à Lausanne

Informations

  • Sous le titre : Blaise Cendrars : les années d'apprentissage : thèse en cotutelle présentée à la Faculté des lettres de l'Université de Lausanne et du Département des lettres modernes de l'Université de Paris X-Nanterre...
  • Détails : 2 vol. (381 p., vol. non paginé)
  • Notes : Comprend : Vol. 1, Texte ; Vol. 2, Annexes.
  • Annexes : Bibliogr. p. 365-375 (vol. 1)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

  • 2-7453-1043-7 Devenir Cendrars : les années d'apprentissage : cacher l(es) exemplaire(s)
  • null Blaise Cendrars : les années d'apprentissage : thèse en cotutelle présentée à la Faculté des lettres de l'Université de Lausanne et du Département des lettres modernes de l'Université de Paris X-Nanterre... : cacher l(es) exemplaire(s)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.