La pêche au sardinal à Collioure : ethnologie d'une disparition

par Martine Bereau-Duquesne

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Altan Gokalp.

Soutenue en 2001

à Paris 10 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La recherche presentee ici porte sur la << peche au sardinal >>, exercee a collioure (pyrenees orientales) entre le debut du xixe siecle et le milieu du xxe siecle. L'evocation de sa cessation par les anciens pecheurs s'exprime en des termes tels qu'ils la definissent comme << la >> peche, bien qu'il existe d'autres formes de capture du poisson. << la >> peche semble avoir ete la grande affaire d'une bonne partie des colliourencs pendant 150 ans alors meme qu'elle s'oppose a l'ideal indigene de valorisation de l'autochtonie, de propriete de la terre, de culture de la vigne, de sec. Nous nous sommes donc interrogee sur le sens qu'elle pouvait avoir revetu pour ses acteurs memes et qu'elle avait perdu au moment de sa disparition. Il s'agit donc d'une tentative de saisie simultanee de l'histoire et du sens, imposee par l'objet lui-meme. Dans cette perspective, la premiere partie met en place le cadre general des representations colliourenques de la mer, du poisson vise (les sardines) et le calendrier de la peche, qui sont, en fait, communs a toutes les cotes francaises. Dans une deuxieme partie, nous avons decrit les roles que tiennent dans la << peche au sardinal >> les differents membres de l'equipage, << mousse >>, matelots, << patron >>. Sans oublier le role qu'y jouent les femmes, toujours presentes a la peripherie de cette peche. Plus que d'une activite technique, la << peche au sardinal >> se revele etre le support d'un proces d'autochtonisation et de virilisation de la population masculine sans vigne de collioure, que heurtera, du point de vue indigene, la << peche au lamparo >> qui la remplacera.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (378 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 333 ref.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Ouest Nanterre La Défense. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T 01 PA10-4
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 136 173
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.