Figures de l'auteur : disparition du personnage réel et naissance du personnage de fiction dans l'écriture narrative en Italie (1970-2000)

par Alessandro Iovinelli

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation italiennes

Sous la direction de Giuditta Isotti-Rosowsky.

Soutenue en 2001

à Paris 8 .


  • Résumé

    Depuis le début des années 1970, l'espace culturel italien est agité par une question qui mine aux fondements les codes traditionnels de la critique littéraire. Partant de la théorie de la mort de l'auteur (Barthes, Foucault), cette étude examine les avatars de la notion d'auteur dans le domaine de l'écriture biographique et littéraire. Il apparaît que les conventions traditionnelles du genre biographique sont remises en cause. Une nouvelle forme s'affirme : la biographie romancée qui se caractérise par une différente organisation de la temporalité, par une différente utilisation des documents et du paratexte. Il en résulte une écriture fortement hypertextuelle, dont l'oeuvre de Citati est l'exemple le plus éclatant. . .


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 455 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. 412-454

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 1668
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.