Les langages de la mémoire au miroir des langages de la nature dans l'oeuvre d'Aharon Appelfeld

par Michèle Tauber

Thèse de doctorat en Études hébraïques

Sous la direction de Ephraïm Riveline.

Soutenue en 2001

à Paris 8 .


  • Résumé

    Aharon Appelfeld, écrivain israélien contemporain, est né en 1932 à Tchernowitz où l'allemand est sa langue maternelle. Il apprend l'hébreu à 14 ans à son arrivée sur la terre d'Israël. Figure majeure de la littérature israélienne, il se situe toutefois hors du sérail des écrivains qui dépeignent les états d'âme d'une société israélienne en mutation permanente. Appelfeld s'attache à retracer le vécu du judaïsme européen d'Europe centrale tout au long du XXème siècle. Grâce au yiddish, la langue des grands-parents, matrice de la mémoire juive d'Europe centrale, il parvient à jeter un pont entre son Europe d'origine et son pays d'accueil. Il dispose alors d'un nouvel atout : la langue hébraïque puisqu'elle incarne, avec le yiddish, l'une des deux grandes langues de la littérature juive d'Europe dès la fin du XIXème siècle. Appelfeld modèle l'hébreu à son gré et y façonne des langages littéraires nouveaux : il se fait sculpteur de la langue, dans ses pleins, mais aussi dans ses manques. . .


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (359 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 340-353

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 1649
  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (Paris).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : GEN.III.105355
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.