Auto-réflexivité et construction de la subjectivité dans le cinéma français contemporain (Alain Resnais)

par Deborah Walker-Morrison (Walker)

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Marie-Claire Ropars.

Soutenue en 2001

à Paris 8 .


  • Résumé

    A travers l'oeuvre d'Alain Resnais (1922- ), la thèse examine la place et l'évolution de l'auto-réflexivité par rapport à la construction de la subjectivité dans la cinéma français contemporain, de 1958 à nos jours. La première partie en pose les paramètres théoriques, leur application au cinéma ainsi que l'évolution de la théorie. Les deux parties suivantes analysent l'oeuvre par rapport aux options théoriques précédemment énoncées, en partant du dernier film On connaît la chanson (1997) dont l'analyse permet de poser les jalons de l'étude. Si Resnais a été retenu comme opérateur, c'est qu'il est l'un des rares réalisateurs français à pratiquer, depuis plus de 50 ans, un cinéma anti-naturaliste et auto-réflexif dans le contexte du cinéma commercial. . .


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 339 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 332-339

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 1614
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.